Le légendaire cofondateur de Medtronic s’éteint à Hawaii.

CÉLÉBRATION DE LA VIE D'EARL BAKKEN

Le légendaire cofondateur de Medtronic s’éteint à Hawaii.

 

Omar Ishrak et Earl Bakken pose avec le system de stimulation transcatheter Micra.

Omar Ishrak et Earl Bakken


Earl E. Bakken, cofondateur de Medtronic et pionnier de la technologie médicale dont les inventions ont eu un impact sur la vie de millions de personnes dans le monde, est décédé dimanche à Hawaii. Il avait 94 ans. 

« La nouvelle du décès d'Earl aujourd'hui nous a tous bouleversés chez Medtronic, a déclaré Omar Ishrak, PDG de Medtronic. Earl était un véritable pionnier des soins de santé et sa vision de l'utilisation de la technologie pour venir en aide aux gens nous inspire encore aujourd'hui. Nous avons le privilège de poursuivre le travail qu'il a entrepris il y a plus de 60 ans et nous demeurons pleinement engagés envers les six principes de la mission qu'il a élaborés il y a tant d'années. »

Earl était un véritable pionnier des soins de santé.

– Omar Ishrak
Le garage où tout a commencé pour Medtronic

Le garage où tout a commencé pour Medtronic


Earl Bakken a transformé une passion d'enfance pour l'électricité en Medtronic, la plus grande entreprise de dispositifs médicaux au monde. Avec son beau-frère Palmer J. Hermundslie, Earl Bakken a fondé la société qui s’est transformée d'une entreprise en difficulté dans un garage de Minneapolis à une multinationale de technologie médicale. À la fin des années 1950, Earl Bakken a mis au point le premier stimulateur cardiaque externe alimenté par piles, à semi-conducteurs et portatif, et il a commercialisé le premier stimulateur implantable en 1960. Medtronic s'est ensuite rapidement développée; aujourd'hui, ses produits et dispositifs médicaux améliorent la vie de deux personnes chaque seconde.

Et tout a commencé à cause de la fascination du jeune Earl Bakken pour Frankenstein.

J'avais un oncle qui était électricien et il n'arrêtait pas de dire à ma mère : « Il faut empêcher cet enfant de jouer avec l'électricité, il va se tuer. »

– Earl Bakken
Le 85ieme anniversaire  d'Earl Bakken a eu lieu à L'historique Heights Theatre à Columbia Heights, Minnesota le 2 décember, 2008.

L'historique Heights Theatre à Columbia Heights en 2008


Au début des années 1930, à l'âge de huit ans, Earl Bakken et ses amis allaient régulièrement voir des films dans l'après-midi au Heights Theatre à Columbia Heights (Minnesota), à deux pas de l'actuel siège social des opérations de Medtronic.

Il se souvient d'avoir été captivé par l'acteur Colin Clive dans le rôle du savant fou. « Ce qui m'a le plus intrigué, alors que je revoyais encore et encore le film, se souvient Earl, c'est l'étincelle créatrice de l'électricité du Dr Frankenstein. Grâce à la puissance de son appareil de laboratoire, le docteur redonnait vie aux défunts. »

Le jeune Earl Bakken dans le sous-sol familial

Le jeune Earl Bakken dans le sous-sol familial


À l'âge de 9 ans, la fascination de Earl Bakken pour l'électricité a donné naissance à un système téléphonique lui permettant de communiquer avec un de ses copains qui habitait en face. Plus tard, parmi ses nombreuses inventions de jeunesse, il a construit une radio à partir d'un ensemble de cristaux et un robot de 1,5 m de haut qui pouvait cligner des yeux et parler.

Le pasteur qui a présidé à la confirmation du jeune Bakken, en 1937, lui a conseillé d'« utiliser la science au profit de l'humanité », et ce message a résonné en lui pour le reste de sa vie. « J'ai reconnu plus tard que c'était ma vocation spirituelle », a dit Earl en 2008.

Earl Bakken travaillant à l'installation Medtronic originale

Earl Bakken travaillant à l'installation Medtronic originale


Après avoir été instructeur en radar pendant la Seconde Guerre mondiale, Earl Bakken a obtenu un diplôme en génie électrique à l'Université du Minnesota.

Durant ses études supérieures, il travaillait à temps partiel comme réparateur d'équipement de laboratoire sensible à l'hôpital Northwestern de Minneapolis. La demande pour ses services augmente alors et le 29 avril 1949, Earl Bakken et Parlmer J. Hermundslie formaient un partenariat d'affaires et appelaient leur entreprise Medtronic.

Ma satisfaction, et aussi la satisfaction et le succès que ressentent bon nombre de nos employés chez Medtronic, c'est le succès que nous avons connu en voyant les patients retrouver une vie normale.

– Earl Bakken
Hunter Mauston pose avec son stimulateur cardiaque externe.

Hunter Mauston poses with his external pacemaker


La compagnie a connu des débuts difficiles, mais Earl et Palmer ont mis à profit l'entretien de l'équipement médical pour établir des liens professionnels avec les médecins des hôpitaux universitaires de Minneapolis. Ils y ont rencontré C. Walton Lillehei, un jeune chirurgien interne devenu célèbre par la suite pour ses travaux de pionnier de la chirurgie à cœur ouvert. À la suite d’une panne de courant dans les « villes jumelles » ayant causé la mort d'un nourrisson, le docteur Lillehei a demandé à Bakken de trouver une solution. Bakken a répondu au défi en adaptant un circuit décrit dans la revue Popular Electronics pour créer le premier stimulateur cardiaque portatif alimenté par piles, en remplacement des gros stimulateurs cardiaques à courant alternatif qui étaient utilisés à l'époque.

The original Medtronic "Garage Gang" poses in front of Medtronic Operational Headquarters in Fridley, Minnesota.

Le gang des six

Debout : Dale Blosberg, Norman Hagfors, Earl Hatten. Assis : John Bravis, Earl Bakken, Louis Leisch.

Ils ont étendu leurs services à d'autres technologies médicales. Puis, en 1960, le premier stimulateur cardiaque implantable a été implanté chez un patient humain. Earl Bakken et Palmer C. Hermundslie ont conclu un accord de licence avec les inventeurs, donnant à leur petite entreprise les droits exclusifs de fabrication et de commercialisation du dispositif, et Medtronic a décollé.

Earl Hatten était l'employé numéro huit de la petite entreprise. « Ce que j'ai aimé chez monsieur Bakken, et ce qui a aidé Medtronic à prendre son envol, c'est qu'il avait ce don exceptionnel de s'entourer de personnes compétentes puis de leur lâcher la bride pour les laisser travailler tranquillement. De nombreux PDG en sont incapables, et c'est pourquoi leurs entreprises ont du mal à se développer », a déclaré M. Hatten.

Au cours des décennies qui ont suivi, Medtronic a connu une croissance exponentielle, affinant ses dispositifs cardiaques et se diversifiant dans d'autres activités médicales comme le traitement du diabète, la chirurgie du cerveau et la thérapie rachidienne. L'entreprise emploie aujourd'hui plus de 86 000 personnes dans le monde.

Medtronic Operational Headquarters in Fridley, MN.Siège social des opérations de Medtronic à Fridely, MN

 

Earl Bakken a dirigé Medtronic pendant 40 ans et a pris sa retraite en 1989.

« Il n'était pas prévu que notre entreprise devienne le numéro un mondial des dispositifs médicaux, déclare Earl Bakken. Notre but était plutôt de provoquer un changement positif durable dans la vie des patients. »

 

Chaque employé de Medtronic reçoit un médaillon gravé de la mission de Medtronic.

Chaque employé de Medtronic reçoit un médaillon gravé de la mission de Medtronic.


Earl Bakken est resté en contact étroit avec l'entreprise tout au long de sa retraite, et la mission de Medtronic restera pour toujours son legs à l'entreprise.

En 1960, Earl Bakken a rédigé un énoncé de mission pour Medtronic qui est encore en vigueur aujourd'hui, à la virgule près. En partie, on peut y lire ceci : « Contribuer au bien-être humain en appliquant les principes du génie biomédical à la recherche, à la conception, à la fabrication et à la distribution d’instruments et d’appareils qui soulagent la douleur, rétablissent la santé et prolongent la vie. »

Earl est l’un des plus grands visionnaires de l’histoire de la médecine.

– Bill George
Bill George, ancien PDG de Medtronic, et Earl Bakken

Bill George, ancien PDG de Medtronic, et Earl Bakken


« Rétablir la santé des gens, telle était la préoccupation au cœur de sa vision des soins de santé, encore plus que les dispositifs et les médicaments, déclare Bill George, ancien PDG de Medtronic. Dès le début, sa véritable vocation n'était pas axée sur l'implantation d'un dispositif, mais plutôt de permettre aux gens de mener une vie active à part entière, et il a su transmettre cette philosophie à tous les employés de Medtronic par l'entremise de La mission. Earl est l’un des plus grands visionnaires de l’histoire de la médecine », ajoute monsieur George.

À sa retraite, Earl a entrepris de remplir cette mission de plusieurs nouvelles façons.

Earl au Musée Bakken

Earl au Musée Bakken


En 1975, il a fondé Le Musée Bakken, une bibliothèque, un musée et un centre éducatif à but non lucratif à Minneapolis. Le musée Bakken est consacré à l'histoire de l'électricité et du magnétisme, et à leurs applications médicales et scientifiques.

En 1994, Earl Bakken a construit une maison à Hawaii, où il est devenu président du conseil d'administration de la Five Mountain Medical Community, qui a mis sur pied le North Hawaii Community Hospital.

Il a contribué à la création de Tutu's House, un centre de ressources communautaires qui fait la promotion des carrières, de l'éducation et de l'optimisation des résultats en santé, et du Kohala Center, qui s'intéresse aux ressources et à l'éducation scientifiques.

Earl a également participé à plusieurs autres projets philanthropiques, dont le Na Kalai Waaa Moku O Hawaii, Friends of the Future, et l'Imiloa : Astronomy Center of Hawaii.

Un rêve que Earl caressait depuis très longtemps s'est réalisé en 2013 quand Medtronic Philanthropy a lancé le prix Bakken pour honorer les personnes qui ont reçu des dispositifs médicaux et qui ont eu un impact sur la vie des autres, par le service et par le bénévolat. Earl, qui portait lui aussi des dispositifs médicaux durant les dernières années de sa vie, en l'occurrence un stimulateur cardiaque, des endoprothèses coronaires et une pompe à insuline, aimait demander aux patients ce qu'ils avaient l'intention de faire avec leurs « années de vie en plus ». Chaque année, Earl rencontrait les lauréats. « Leurs histoires nous rappellent que nous pouvons tous redonner à notre communauté, quelle que soit notre situation actuelle », a-t-il dit après les avoir rencontrés en 2014.

Earl poses with recipients of the Bakken Invitation in 2013.Earl avec les récipiendaires des prix Bakken en 2013

Chaque année, en décembre, les employés de Medtronic se réunissent pour souligner une autre inspiration de Earl Bakken : le programme de fêtes annuel pour les employés. L'entreprise invite des patients du monde entier à partager leurs histoires sur la façon dont la technologie médicale a amélioré leur vie. Des centaines d'employés viennent remplir le conservatoire de Medtronic pour l'événement, et des milliers d'autres écoutent ou regardent via Medtronic TV.

 

Ron et Judy Brown avec Earl Bakken

Ron et Judy Brown avec Earl Bakken


Ron Brown, qui a reçu son premier stimulateur cardiaque Medtronic en 1972, a été l'un des premiers patients à prendre la parole lors du programme des fêtes. Chaque année pendant 40 ans, Earl Bakken a lu la lettre de Noël de Brown aux employés réunis. Ron Brown et Earl Bakken, patient et inventeur, sont devenus des amis.

« Cet homme a été une source d'inspiration pour tant de jeunes gens, dit Ron Brown en 2014. Le simple fait de se trouver en sa présence était une source d'inspiration. Vous savez qu'il est constamment en train de réfléchir pour résoudre des problèmes et quand il a développé et formé l'entreprise, il a toujours été animé par le souci d'améliorer la santé des gens. Et cette inspiration pour que d'autres développent cette idée est aussi importante que ce qu'il a accompli. »

Earl avec Lyla Koch, receveuse d'un stimulateur cardiaque âgée de cinq ans, en 1984

Earl avec Lyla Koch, receveuse d'un stimulateur cardiaque âgée de cinq ans, en 1984


Dans ses dernières années, Earl Bakken a été invité à réfléchir sur son patrimoine. « De voir une personne complètement rétablie – physiquement, mentalement et spirituellement — suite à ce que nous avons fait, quelle meilleure carrière pourrait-on imaginer? », dit-il.


Medtronic organisera un programme pour les employés afin de célébrer la vie et les réalisations de Earl Bakken. Aucune date n'a encore été fixée.

Florence et Osval Bakken ont donné naissance à Earl Bakken le 10 janvier 1924, à Minneapolis, au Minnesota. Il laisse dans le deuil son épouse Doris J. Bakken, sa sœur Marjorie Andersen d'Avon, IN, ses enfants Wendy Watson et son mari Warren de New Brighton, MN, Jeff Bakken et son épouse Linda Shaw d'Orono, MN, Bradley Bakken et son épouse Mary d'Orono, MN, Pamela Petersmeyer et son mari Jeff de Prior Lake, MN, leurs enfants par alliance Ramona West de Waikoloa, HI, et David Marshall et son épouse Linda de Rice, MN, onze petits-enfants, trois beaux-petits-enfants et huit beaux-arrière-petits-enfants.