Medtronic

LA PLUS IMPORTANTE ÉTUDE EN SON GENRE DÉMONTRE LES AVANTAGES DES POMPES À INSULINE MEDTRONIC POUR LES PERSONNES ATTEINTES DE DIABÈTE DE TYPE 2

L’étude, qui a débuté au Canada, démontre que les pompes à insuline aident à améliorer considérablement la régulation de la glycémie de façon plus sécuritaire, durable et reproductible que les injections quotidiennes multiples


Dublin - April 13, 2016 -

Medtronic plc (NYSE : MDT), chef de file mondial dans le domaine des technologies médicales, a annoncé aujourd’hui la publication, dans le journal Diabetes, Obesity and Metabolism, de nouvelles données provenant de la phase de continuation de l’étude OpT2mise, lesquelles constituent des preuves cliniques supplémentaires en faveur de l’utilisation de pompes à insuline pour les personnes atteintes du diabète insulinodépendant de type 2. L’étude OpT2mise est le plus important essai clinique randomisé comparatif visant à comparer l’efficacité et l’innocuité de l’utilisation des pompes à insuline par rapport aux injections quotidiennes multiples (IQM) pour les patients dont le diabète de type 2 est mal contrôlé. Un tiers des 331 participants ont été recrutés au Canada.

Les résultats de l’étude démontrent que les pompes à insuline MiniMedMD aident à améliorer considérablement la régulation de la glycémie de façon plus durable et reproductible que les IQM. Au bout de 12 mois, le groupe ayant adopté l’utilisation des pompes à insuline MiniMed après six mois d’IQM a doublé sa réduction d’A1c (mesure sanguine servant à évaluer la régulation de la glycémie), passant de 0,4 % à 0,8 % en utilisant 19 % d’insuline en moins.

« La phase de continuation de l’étude OpT2mise se fonde sur les résultats de la période d’étude initiale, qui a démontré que l’utilisation de pompes à insuline a aidé les participants atteints de diabète insulinodépendant de type 2 à mieux réguler leur glycémie, et ce, avec des doses d’insuline inférieures aux IQM », indique le Dr Ronnie Aronson, FRCPC, FACE, auteur principal de la phase de continuation de l’étude et directeur général de LMC Diabetes & Endocrinology, situé à Toronto (Ontario), au Canada. « Nous avons découvert que les participants qui sont passés des IQM aux pompes à insuline ont atteint les mêmes résultats au bout de 12 mois. De nombreux patients atteints de diabète de type 2 ont de la difficulté à contrôler leur glycémie; or, ces données supplémentaires démontrent que les pompes à insuline offrent un grand avantage par rapport aux IQM et agissent de façon sécuritaire et constante. »

Pour les personnes diabétiques, la régulation de la glycémie est essentielle afin d’éviter les complications à court et à long terme. Une réduction de 1 % de l’A1c est associée à une réduction de 40 % du risque de complications à long terme comme les accidents vasculaires cérébraux, les cardiopathies, les affections oculaires et les maladies du rein [i],[ii].

Les premiers résultats de l’étude OpT2mise ont indiqué qu’après six mois, les personnes atteintes de diabète insulinodépendant de type 2 qui ont utilisé des pompes à insuline MiniMed contrôlaient mieux leur glycémie que les personnes faisant des IQM. Les résultats après un an comprennent les suivants :

  • La régulation de la glycémie a été grandement améliorée chez tous les patients. Les patients recevant des IQM pendant les six premiers mois de l’étude ont obtenu une réduction supplémentaire d’A1c de 0,8 % (p < 0,0001) après être passés à une pompe à insuline; les deux groupes ont obtenu une réduction identique de 1,2 % de leur A1c au bout de 12 mois comparativement aux valeurs de référence.
  • L’avantage clinique de l’utilisation d’une pompe à insuline était reproductible. Les membres du groupe ayant recours aux IQM et qui sont passés à l’utilisation d’une pompe à insuline après six mois ont obtenu une réduction d’A1c semblable à celle du groupe utilisant une pompe à insuline dès le départ. De plus, à la fin de la phase de continuation, les participants qui sont passés des IQM à une pompe à insuline présentaient une diminution de 19,0 % de leur dose quotidienne totale d’insuline, ce qui constitue une réduction équivalente dans les deux groupes de l’étude.
  • La régulation de la glycémie à l’aide d’une pompe à insuline était maintenue sur 12 mois. Les patients du groupe utilisant une pompe à insuline dès le départ ont connu une diminution supplémentaire de 0,1 % de leur A1c, pour obtenir une valeur finale de 7,8 % après 12 mois. Les deux groupes n’ont présenté aucune différence concernant la prise de poids.

« Chez Medtronic Diabète, nous cherchons des moyens d’améliorer la santé de toutes les personnes atteintes de diabète, y compris celles qui vivent avec le diabète de type 2, et de leur donner plus de liberté », a indiqué la Dre Francine R. Kaufman, médecin en chef et vice-présidente des affaires médicales, cliniques et internationales chez Medtronic Diabète. « Les résultats de l’étude OpT2mise, la plus importante en son genre, nous aideront à améliorer l’accès aux pompes à insuline en tant que norme de soin pour le nombre croissant de patients atteints de diabète insulinodépendant de type 2, afin qu’ils puissent bénéficier de cette amélioration dans les résultats cliniques. »

À propos de l’étude OpT2mise

L’étude randomisée comparative OpT2mise a été commanditée par Medtronic et réalisée auprès de 331 patients âgés de 30 à 75 ans. Les résultats de l’étude initiale de six mois comparant la pompe à insuline MiniMed aux IQM ont été publiés dans The Lancet en juillet 2014. Pendant la phase de continuation de six mois de l’étude, le groupe ayant recours aux IQM est passé aux pompes à insuline MiniMed et le suivi des deux groupes s’est poursuivi, pour une période d’étude totale de 12 mois.

À propos de la division Diabète de Medtronic (www.medtronicdiabete.ca)

Medtronic collabore avec la communauté internationale afin de modifier la façon dont les patients gèrent leur diabète. L’entreprise cherche à transformer le traitement du diabète en favorisant l’accès aux soins, en intégrant les soins et en améliorant les résultats, de sorte que les personnes atteintes de diabète puissent jouir d’une plus grande liberté et d’une santé améliorée.

À propos de Medtronic

Medtronic plc (www.medtronic.com), dont le siège est situé à Dublin, en Irlande, est l’une des plus grandes entreprises au monde dans le domaine des technologies, des solutions et des services médicaux. Elle contribue à soulager la douleur, à rétablir la santé et à prolonger la vie de millions de personnes dans le monde. Medtronic emploie plus de 85 000 personnes aux quatre coins de la planète et sert des médecins, des hôpitaux et des patients dans environ 160 pays. L’entreprise mise sur la collaboration avec des intervenants du monde entier afin de faire évoluer les soins de santé, ensemble.

 


1

[i] UK Prospective Diabetes Study (UKPDS) Group. « Intensive blood-glucose control with sulphonylureas or insulin compared with conventional treatment and risk of complications in patients with type 2 diabetes (UKPDS 33) », The Lancet, 1998;352:837-853.

 

2

[ii] Contrôle des résultats après l’essai : suivi pendant 10 ans : R.R. Holman, S.K. Paul, MA Bethel, D.R. Matthews, et H.A.W. Neil, « 10-year follow-up of intensive glucose control in type 2 diabetes », The New England Journal of Medicine. 2008; 359:1577-1589.