Placeholder

Anévrisme de l’aorte thoracique Votre santé

Vivre avec la thérapie

Vie quotidienne – endoprothèse vasculaire

Dans la majorité des cas, les patients peuvent s’attendre à mener une vie normale après s’être fait poser une endoprothèse vasculaire.

Ayant déjà fait un anévrisme de l’aorte thoracique, vous courez un risque accru d’avoir les artères bouchées ou de contracter une cardiopathie. Il est important de prendre soin de vous et d’écouter les conseils de votre médecin afin de vous aider à adopter un mode de vie sain.

Cesser de fumer

Le tabagisme endommage les artères, contribue à leur obstruction ainsi qu’à l’hypertension artérielle, en plus de favoriser la croissance d’anévrismes. Si vous fumez, vous devriez cesser, et si vous ne fumez pas, restez loin de la fumée secondaire.


Manger sainement

Mangez davantage de légumes et réduisez la quantité de gras saturés et de cholestérol dans votre alimentation. Des taux élevés de gras et de cholestérol augmentent les risques de cardiopathie puisqu’ils bouchent les artères.


Faire de l’exercice physique chaque jour

Marchez, nagez, faites du vélo, mais ne soulevez pas d'haltères. L’exercice physique régulier aide à réguler la tension artérielle et les taux de cholestérol. Avant de commencer, préparez vos plans avec votre médecin pour connaître la quantité d’exercice physique qui vous convient pour l'instant. Ne soulevez pas d'haltères ni de charges lourdes sans l’autorisation de votre médecin.


Risques à long terme

Les risques de l’implantation d’une endoprothèse à long terme ne sont pas encore connus, alors vous devrez être examiné au moins une fois par année, durant toute votre vie, à l’aide de techniques d’imagerie comme la tomodensitométrie (aussi appelée TDM ou TACO). Il est possible que votre médecin veuille vous faire passer des examens ou prendre des images plus fréquemment s’il croit qu’il y a un problème avec l’implant.


L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.