Discopathie dégénérative

Constipation chronique Votre santé

Options de traitement

Options de traitement de la constipation

Les options thérapeutiques pour traiter la constipation comprennent notamment des modifications du régime alimentaire et du mode de vie, les médicaments, et les techniques comportementales telles que la rétroaction biologique. La neuromodulation sacrée pourrait être recommandée par le médecin lorsque les traitements standards ne procurent pas de soulagement suffisant. Elle a permis de traiter plus de 65 000 patients à l'échelle mondiale depuis 1994. Si vous êtes incommodé par des problèmes intestinaux et que les autres traitements n'ont pas eu le résultat escompté, demandez à votre médecin comment vous pouvez reprendre le dessus.

Rééducation comportementale

Certaines personnes peuvent réduire leurs problèmes intestinaux en adoptant un mode de vie plus sain, par exemple en consommant plus de fibres et en buvant plus d’eau. La rééducation intestinale peut également s’avérer efficace. Lors de cette rééducation, le patient apprend à son intestin à se vider à un moment précis de la journée.

Traitement médicamenteux

Le médecin peut prescrire un médicament destiné à ramollir les selles, et ainsi faciliter l'évacuation.

Neuromodulation sacrée

Le médecin peut aussi recommander la neuromodulation sacrée aux patients qui n'ont pas été soulagés par les traitements conventionnels, ou dont la constipation résulte d'une lésion nerveuse ou musculaire. Ce traitement réversible consiste en l'implantation d'un petit neurostimulateur directement sous la peau. Cet appareil envoie, par une fine électrode, de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés (situés au niveau du bassin) qui contrôlent les fonctions intestinales. Les impulsions contribuent au rétablissement de la fonction intestinale.

Interventions chirurgicales irréversibles

Dans de rares cas, il faut procéder à l'ablation d'une partie de l'intestin.


L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.