Disque hernié

Disque hernié Votre santé

Options de traitement

Options de traitement de la hernie discale

Bien qu'elles fassent partie du processus normal de vieillissement, les pathologies dégénératives du rachis telles que la hernie discale peuvent causer des douleurs au dos et au cou ainsi que d'autres symptômes. Les symptômes de la hernie discale peuvent être soulagés grâce aux soins conservateurs comme l'exercice physique, les médicaments ou autres options non chirurgicales. Si les soins conservateurs ne sont pas efficaces, votre médecin pourrait recommander une intervention chirurgicale comme solution de rechange. Les options d'intervention chirurgicale comprennent l'arthroplastie, la stabilisation dynamique ou la spondylodèse.

Soins conservateurs

L'intervention n'est pas nécessaire pour tous les patients qui souffrent de maux de dos et de cou. En effet, la grande majorité voit leurs symptômes soulagés grâce à des thérapies non chirurgicales comme l'exercice physique, les médicaments, la physiothérapie et la chiropratique.


Chirurgie de décompression

La technique chirurgicale la plus souvent employée pour la sténose vertébrale cervicale est une foraminotomie. Cette technique consiste à agrandir le canal rachidien pour décomprimer la moelle épinière et soulager les symptômes, tels que les fourmillements et la faiblesse due à la sténose rachidienne.


Arthroplastie

Un disque artificiel est conçu pour maintenir le mouvement et la flexibilité en remplaçant un disque endommagé retiré du rachis.
Plus : À propos des prothèses discales


Spondylodèse

On utilise traditionnellement la spondylodèse pour traiter les pathologies dégénératives de la colonne vertébrale. Avec des greffons osseux et une instrumentation, comme des tiges métalliques et des vis, cette technique chirurgicale fusionne deux vertèbres adjacentes ou plus. Le but est de stabiliser la colonne vertébrale et de soulager la douleur.
Plus : À propos de la spondylodèse


L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.