Cardiopathie valvulaire

Cardiopathie valvulaire Votre santé

À propos de cette condition

À propos de la cardiopathie valvulaire

La cardiopathie valvulaire perturbe la circulation du sang dans le cœur. Elle peut vous rendre essoufflé et trop faible pour pratiquer des activités ordinaires.

Définition

La cardiopathie valvulaire peut perturber la circulation du sang dans le cœur. Elle peut nuire à votre état de santé général et vous empêcher de pratiquer les activités que vous aimez.

Les valvules cardiaques peuvent développer l'un des problèmes suivants, ou les deux :

  • leur ouverture se rétrécit (sténose), ce qui limite l’approvisionnement du reste de l’organisme en sang;
  • elles ne se referment pas complètement (insuffisance ou régurgitation valvulaire), ce qui implique que le sang peut circuler en sens inverse. Le reflux sanguin réduit la capacité du cœur à pomper le sang vers le reste du corps. Il provoque également une accumulation de contre-pression dans le cœur et les poumons.

Causes

La cardiopathie valvulaire peut se contracter avant la naissance (maladie congénitale), être acquise, ou être causée par une infection. La cardiopathie valvulaire acquise est la forme la plus courante des deux types. Parfois, la cause est inconnue, mais elle entraîne des changements dans la structure des valvules cardiaques puisque des dépôts minéraux se forment sur les valvules ou les tissus environnants. La cardiopathie valvulaire infectieuse entraîne des changements dans les valvules en raison de maladies, comme la fièvre rhumatismale, ou d’infections.


Symptômes

Seul votre médecin peut diagnostiquer une cardiopathie valvulaire. Toutefois, voici certains symptômes courants pouvant indiquer une cardiopathie valvulaire :

  • de l’essoufflement ou de la difficulté à reprendre son souffle, particulièrement après avoir été actif et en s’étendant sur un lit;
  • une sensation fréquente d’étourdissement ou de faiblesse trop intense pour pratiquer ses activités habituelles;
  • une pression ou une lourdeur dans la poitrine, particulièrement en étant actif ou en allant à l’extérieur lorsque l’air est froid;
  • des palpitations cardiaques ou la sensation que le cœur bat irrégulièrement, qu’il saute des battements ou qu’il bascule dans la poitrine;
  • une enflure des chevilles, des pieds ou du ventre;
  • une prise de poids soudaine.

Les symptômes peuvent être bénins comme ils peuvent être totalement absents et n’indiquent pas toujours la gravité de la cardiopathie valvulaire.


Facteurs de risque

Certains facteurs de risque peuvent être contrôlés, d’autres non. Le vieillissement et les troubles cardiaques congénitaux (présents à la naissance) sont des facteurs indépendants de tout contrôle. Les facteurs que vous pouvez contrôler comprennent les infections et la pharyngite streptococcique, qui peut causer une fièvre rhumatismale.


Diagnostic

Votre médecin peut déceler un trouble valvulaire cardiaque et découvrir la nature des dommages à la valvule en discutant avec vous des symptômes et en vous faisant passer un certain nombre de tests. Ces tests peuvent comprendre :

  • l’écoute de votre cœur afin d’entendre les valvules s’ouvrir et se refermer, ainsi que la circulation sanguine dans celles-ci;
  • un échocardiogramme (examen par ultrasons), qui fait appel aux ondes sonores pour produire des images détaillées du mouvement de vos valvules cardiaques pendant que votre cœur bat;
  • un examen par IRM, dans lequel on utilise un champ magnétique et des ondes radio afin d’obtenir des images détaillées de l’intérieur du cœur;
  • une image radiologique du thorax afin de vérifier si le cœur, ses principaux vaisseaux et les poumons présentent des anomalies;
  • l’utilisation d’un électrocardiogramme (ECG) pour mesurer les impulsions électriques transmises par le cœur. Un ECG fournit au médecin des renseignements importants sur le rythme cardiaque et la taille du cœur.

Références

1

Nkomo VT, Gardin JM, Skelton TN, et al. Burden of valvular diseases: a population-based study. The Lancet Online. 18 août 2006; vol 368; pp 1005-1011.


L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.