Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Votre santé

À propos de cette condition

À propos de la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (FA) se caractérise par une fréquence cardiaque irrégulière et souvent très rapide. Ce problème d’arythmie peut provoquer des symptômes comme des palpitations cardiaques, de la fatigue ou de l’essoufflement. Il est important de traiter la FA, puisqu’elle peut provoquer un accident vasculaire cérébral (AVC) ou entraîner une insuffisance cardiaque, et avoir donc une incidence négative sur votre qualité de vie. Les personnes atteintes de FA sont de cinq à sept fois plus à risque de formation de caillots sanguins. Heureusement, la FA peut être traitée à l’aide de médicaments, d’une cardioversion (un type particulier de choc électrique), d’une ablation par cathéter ou d’une ablation chirurgicale.

Définition

La fibrillation auriculaire survient lorsque les cavités supérieures du cœur, ou atriums, se contractent de façon asynchrone et frémissent ou présentent des fibrillations. Cela signifie qu’elles battent très rapidement et à un rythme irrégulier. Le sang n’est pas pompé efficacement dans le reste de l’organisme, ce qui provoque une faiblesse ou de la fatigue ou des sensations cardiaques inconfortables comme des palpitations ou un rythme cardiaque irrégulier.

Visionner une animation illustrant la fibrillation auriculaire

Il existe différents types de fibrillation auriculaire :

  • Paroxystique (occasionnelle) – une fibrillation auriculaire qui dure de quelques secondes à plusieurs jours, puis cesse d’elle-même.
  • Persistante – une fibrillation auriculaire qui cesse si des médicaments ou un type particulier de décharge électrique (cardioversion) sont administrés afin d’aider à rétablir le rythme normal du cœur.
  • Permanente – la fibrillation auriculaire est présente en permanence et le rythme cardiaque ne peut être rétabli qu’à l’aide de médicaments ou de la cardioversion.

Causes

Les causes de la FA sont souvent floues. Dans certains cas, elle est provoquée par une anomalie cardiaque congénitale ou une lésion causée à la structure du cœur à la suite d’une crise cardiaque ou en raison d’un trouble valvulaire. La fibrillation auriculaire peut également apparaître chez les patients dont le cœur est a priori normal.


Symptômes

Certaines personnes ressentent les symptômes suivants associés à la fibrillation auriculaire :

  • des sensations au cœur, parfois nommées « palpitations », qui se manifestent notamment par des battements de cœur irréguliers ou rapides et intenses, ou une sensation de martèlement;
  • l’impression que le cœur s’emballe;
  • de l’inconfort ou une douleur à la poitrine;
  • des évanouissements, une sensation de faiblesse ou des étourdissements;
  • de la fatigue ou de l’essoufflement.

D’autres ne présentent aucun symptôme et apprennent qu’ils souffrent de fibrillation auriculaire au cours d’un rendez-vous chez le médecin. Même asymptomatique, la FA est une grave affection. Le traitement de la FA aide à prévenir les AVC, la fatigue et l’insuffisance cardiaque.

Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous en ressentez les symptômes. Il sera en mesure de confirmer ou d’infirmer le diagnostic de FA.


Facteurs de risque

Afin d’aider à prévenir la fibrillation auriculaire, certains facteurs de risque peuvent être contrôlés ou modifiés.

Facteurs de risque contrôlables

  • Taux de cholestérol élevé
  • Hypertension artérielle
  • Cardiopathie
  • Tabagisme
  • Embonpoint
  • Consommation de caféine
  • Consommation excessive d’alcool
  • Manque d’exercice
  • Certains médicaments
  • Apnée du sommeil

Facteurs de risque qui ne peuvent être contrôlés

  • Antécédents familiaux
  • Vieillissement
  • Troubles cardiaques congénitaux

Diagnostic

Il peut être difficile de détecter la fibrillation auriculaire et de la quantifier. Votre médecin pourrait avoir recours à un ou plusieurs des tests suivants afin de déterminer si vous souffrez de fibrillation auriculaire :

  • une électrocardiographie (ECG);
  • une épreuve d’effort;
  • des dispositifs de surveillance à long terme :

L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.