Accident vasculaire cérébral

La spasticité causée par un AVC Votre santé

À propos de cette condition

À propos de l’AVC

Parmi tous les troubles neurologiques, l’AVC est la cause la plus fréquente d’invalidité chez les adultes1. Si vous avez fait un AVC ou un membre de votre famille en a subi un, vous savez qu’il peut causer de la spasticité grave.

Définition

Un AVC se produit lorsqu’un caillot bloque un vaisseau sanguin, plus précisément une artère. Il peut également survenir à la suite de la rupture d’un vaisseau sanguin, ce qui interrompt la circulation sanguine dans une partie du cerveau. Un AVC détruit les cellules du cerveau qui se trouvent dans cette partie.

Si des cellules du cerveau meurent lors d’un AVC, les capacités contrôlées par cette partie du cerveau sont perdues. Ces capacités peuvent comprendre la parole, le mouvement et la mémoire. Le degré auquel un AVC vous affecte dépend de l’endroit où l’AVC se produit dans le cerveau et de la grosseur de la partie du cerveau qui est endommagée2.


Causes

L’accident ischémique cérébral est la forme d’AVC la plus courante. Il est causé par un caillot de sang qui bloque ou obstrue un vaisseau sanguin du cerveau. Un AVC hémorragique est causé par la rupture d’un vaisseau sanguin qui saigne dans le cerveau. Un « mini-AVC » ou « accident ischémique transitoire (AIT) » survient lorsque l’approvisionnement du cerveau en sang est interrompu brièvement3.


Facteurs de risque

Personne n’est à l’abri d’un AVC. Par contre, nombre des principaux facteurs de risque se contrôlent, y compris4 :

  • l’hypertension artérielle
  • le tabagisme;
  • une cardiopathie
  • le diabète;
  • l’AIT.

Les facteurs de risque qui ne se contrôlent pas comprennent2 :

  • avoir plus de 55 ans;
  • être un homme;
  • être un insulaire de l'Asie Pacifique, un Afro-Américain ou un Hispanique;
  • avoir des antécédents familiaux d’AVC.

Symptômes

Les symptômes d’un AVC se manifestent soudainement et comprennent4 :

  • l’engourdissement ou la faiblesse du visage, des bras et des jambes (particulièrement d’un côté du corps);
  • la confusion mentale, la difficulté à parler ou à comprendre un discours;
  • la difficulté à voir d’un œil ou des deux yeux;
  • la difficulté à marcher, des étourdissements, une perte d’équilibre ou de coordination;
  • des maux de tête intenses dont la cause est inconnue.

Diagnostic

Les outils de dépistage suivants sont le plus souvent utilisés pour déterminer les risques d’AVC, mais ils peuvent également servir à diagnostiquer un AVC5 :

  • un examen clinique;
  • des analyses de laboratoire élémentaires;
  • des examens spécialisés, qui peuvent comprendre une tomodensitométrie, une angiographie par tomodensitométrie, une imagerie par résonance magnétique, une électrocardiographie (ECG) ou une échocardiographie, un examen qui fait appel aux ultrasons.

À propos de la spasticité causée par l’AVC

Si vous avez subi un AVC, il est possible que vous commenciez à souffrir de spasticité.

La spasticité est causée par une lésion ou un traumatisme de la partie du système nerveux central (le cerveau ou la moelle épinière) qui contrôle les mouvements volontaires. Cette lésion perturbe la transmission de signaux importants entre le système nerveux et les muscles, ce qui crée un déséquilibre et augmente l’activité musculaire ou les spasmes.

Une personne atteinte de spasticité peut avoir de la difficulté à faire des mouvements, à garder une bonne posture et à garder l’équilibre. Il peut également être difficile de bouger certains membres, ou un côté du corps. Parfois, la spasticité est si marquée qu’elle nuit aux activités quotidiennes, au sommeil et aux soins à dispenser. Dans certaines situations, cette perte de contrôle peut être dangereuse pour la personne.


Références

1

Brain Australia. Stroke. Disponible au www.brainaustralia.org.au/stroke. Consulté le 8 octobre 2008.

2

National Stroke Association. What is Stroke. Accessible à www.stroke.org. Consulté le 2008-04-04.

3

Medline Plus. Stroke. Disponible au www.nlm.nih.gov. Consulté le 2008-04-04.

4

National Institute of Neurological Disorders and Stroke. Risk Factors for a Stroke. Disponible au www.ninds.nih.gov. Consulté le 2008-04-04.

5

Mayo Clinic. Stroke. Disponible au www.mayoclinic.org. Consulté le 2008-04-04.


L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.