ENGAGEMENT COMMUN EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE RESPONSABILITÉS CITOYENNES

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET CITOYENNETÉ

Notre engagement commun en faveur de la santé se manifeste d'abord par notre offre de produits, de thérapies et de services qui aident des millions de patients à travers le monde. Nous nous efforçons par ailleurs de nous améliorer sans cesse sur le plan social et environnemental.

Dans leurs récents comptes rendus sur le développement durable (voir liens connexes) les deux entreprises fournissent à leurs interlocuteurs un aperçu de la façon dont les défis commerciaux et médicaux sont abordés, notamment en favorisant l'accès aux soins, le respect de pratiques commerciales éthiques, la sécurité des patients, la qualité des produits, le recours à des approvisionnements responsables et la bonne gestion des produits. Ensemble, nous serons en mesure de tirer parti des meilleures pratiques des deux entités.

Nous partageons également un engagement philanthropique, et nous nous efforçons de bâtir des communautés saines et dynamiques à travers le monde.

Cet engagement débute au sein des communautés dans lesquelles nos collaborateurs travaillent, vivent, œuvrent et font du bénévolat. Nous soutenons leur dévouement quotidien pour construire un monde meilleur.

Nous nous efforçons également d'améliorer l'accès aux soins des populations défavorisées, qui ne bénéficient pas d'une offre de soins de qualité. Il s'agit notamment des personnes qui n'ont pas les moyens de payer les soins nécessaires, qui ne peuvent se déplacer à cause des distances à parcourir ou de leurs pathologies, qui ont une connaissance limitée de leur pathologie, qui méconnaissent leur système de santé ou qui ignorent leurs droits.

Nous avons la responsabilité de réduire le fardeau mondial que représentent les maladies chroniques. Nous pensons que c'est en adoptant une approche globale de la société que nous parviendrons à les prévenir, les contrôler et les gérer de manière adaptée. Les autorités, les communautés, les sociétés, ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques non transmissibles ont tous un rôle de premier ordre à jouer dans cet effort collectif.