Bradycardie Rythme cardiaque lent

À propos de cette pathologie

Définition

La bradycardie est une maladie qui se caractérise par un rythme cardiaque trop lent. Un cœur sain bat entre 60 et 100 fois par minute. Lorsqu'une personne est atteinte de bradycardie, son cœur bat à moins de 60 pulsations par minute.

À ce rythme, le cœur n’est pas capable de pomper suffisamment de sang riche en oxygène vers le reste du corps, pendant les activités quotidiennes ou une séance d’exercice physique. Le patient peut alors avoir la tête qui tourne, se sentir fatigué, essoufflé et parfois même, perdre connaissance.


CAUSES

La bradycardie peut apparaître pour plusieurs raisons. Les plus courantes sont les suivantes :

  • Le vieillissement naturel du cœur1
  • Une cardiopathie congénitale (maladie présente à la naissance)2
  • Certaines maladies ou certains médicaments cardiaques2
  • La formation de tissu cicatriciel à la suite d’une crise cardiaque3
  • La maladie du nœud sinusal ou dysfonction sinusale (le stimulateur naturel du cœur fonctionne mal)3
  • Un problème de conduction cardiaque (le signal électrique parcourant le cœur est irrégulier ou bloqué)3

SYMPTÔMES

Les symptômes suivants sont souvent associés à la bradycardie :

  • Étourdissements, vertiges et syncopes
  • Manque d’énergie chronique
  • Essoufflement

Ces symptômes ne sont pas exhaustifs. Ils aident le médecin à évaluer la gravité de la maladie cardiaque et à déterminer le traitement approprié.


Diagnostic

Seul le médecin peut déterminer de façon certaine si un patient souffre de bradycardie et, si tel est le cas, le stade d’évolution de la maladie. Pour infirmer ou confirmer le diagnostic de bradycardie, un ou plusieurs des examens diagnostiques suivants peuvent être prescrits, selon le trouble du rythme suspecté :

  • Un électrocardiogramme (ECG)
    • Examen de quelques minutes non-invasif qui permet d’enregistrer l’activité électrique du cœur grâce à des électrodes autocollantes fixées sur le thorax.
  • Une épreuve d'effort
    • Examen non-invasif dont le but est de faire augmenter la fréquence cardiaque en marchant sur un tapis roulant tout en enregistrant les paramètres cardiologiques. L’activité cardiaque est enregistrée à l’aide d’électrodes autocollantes, ce qui permet d'évaluer la santé cardiovasculaire lors d’un effort.
  • Des dispositifs de surveillance à long terme :
    • Un enregistreur d’ECG externe (Holter)
      • Examen non invasif qui permet d’enregistrer les battements cardiaques en continu sur une période de 24 à 72 heures. Tous les battements du cœur sont ainsi enregistrés sur une carte mémoire qui est ensuite analysée par un cardiologue.
    • Un moniteur cardiaque implantable
      • Aussi appelé moniteur cardiaque insérable, examen mini-invasif qui permet, sur une longue durée pouvant aller jusqu’à 3 ans, de surveiller en continu l’activité électrique du cœur et d’enregistrer et classer automatiquement les épisodes d’arythmie du patient.
  • Autres examens que le médecin jugera utile

Références

1

Fédération française de Cardiologie. Brochure - Troubles du rythme. 2018. https://www.fedecardio.org/sites/default/files/2018-Troubles-du-rythme.pdf

2

Haute Autorité de Santé. Cardiopathies congénitales complexes - Transposition des gros vaisseaux. Guide affection de longue durée. Saint-Denis-La-Plaine : HAS; 2008. https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2008-10/guide_pnds_tgv_2008-10-07_11-31-38_924.pdf

3

Fédération française de cardiologie. Page du site internet. Les troubles du rythme cardiaque. https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-pathologies-cardio-vasculaires/les-troubles-du-rythme-cardiaque


Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.