Stimulateur cardiaque Pacemaker

La procédure d'implantation et le suivi

Implantation d'un stimulateur cardiaque

L’implantation d’un stimulateur cardiaque, aussi appelé pacemaker, ne nécessite pas d’intervention à cœur ouvert et la plupart des patients rentrent chez eux dans les deux à trois jours1.  Avant l'opération, une médication est généralement donnée pour que vous soyez détendu(e). L'opération peut s'effectuer sous anesthésie locale ou générale.

Implantation d'un système de stimulation traditionnel

  • Une petite incision, d’environ 5 à 10 cm de long, est pratiquée dans le haut de la poitrine, juste en dessous de la clavicule.
  • Une ou deux sondes sont introduites dans le cœur par voie veineuse avant d’être raccordées au stimulateur cardiaque.
  • Le pacemaker est programmé puis testé afin de s’assurer qu’il fonctionne correctement et s’adapte au mieux à vos besoins.
  • Le stimulateur cardiaque est mis en place sous la peau, puis l’incision dans la poitrine est refermée.

Le patient reste généralement à l'hôpital durant deux à trois jours1 et rentre chez lui avec des instructions pour soigner sa cicatrice. Pendant un certain temps après l'opération, le médecin pourra demander au patient de ne pas trop bouger le bras du côté du site d'implantation.

 

Suivi d'un stimulateur cardiaque

Les visites de suivi permettent d’effectuer un contrôle du pacemaker. Au cours de ces examens, le médecin pourra :

  • Contrôler l’état de la pile du pacemaker
  • Vérifier les sondes afin de s’assurer qu’elles fonctionnent bien avec le pacemaker et votre cœur
  • Vérifier les réglages de votre stimulateur cardiaque afin de s’assurer qu’ils sont adaptés à vos besoins médicaux
  • Effectuer des modifications sur les réglages de programmation du pacemaker, si nécessaire

En plus de ces consultations de suivi chez votre médecin, l'hôpital, la clinique ou le cabinet médical pourra choisir de surveiller le stimulateur cardiaque à distance.

Télésurveillance 

Un système de télésurveillance peut remplacer certaines consultations, mais pas toutes. Il est possible que le médecin ait besoin de procéder à un examen physique ou d’ajuster les réglages de votre stimulateur cardiaque ou encore de modifier votre traitement médical. Ces modifications sont réalisées pendant une consultation.

Le réseau de télésurveillance permet la transmission au centre hospitalier des informations stockées dans le stimulateur cardiaque implanté, selon les consignes du médecin. Les données sont transmises grâce à un moniteur patient pourvu d’une connectivité cellulaire ou du smartphone ou tablette du patient (connectivité cellulaire ou Wi-Fi).

Les informations contenues dans le pacemaker relatives au fonctionnement du cœur du patient et au stimulateur cardiaque sont envoyées sur un site Internet sécurisé que le centre hospitalier peut consulter. Le réseau de télésurveillance fournit au médecin les mêmes informations que lors d’une consultation.

Discutez avec votre médecin de l'intérêt de ce type de système de télésurveillance dans votre situation.


Références

1

Fédération française de cardiologie. Page du site internet. Les troubles du rythme cardiaque, les traitements. https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-traitements-des-maladies-cardio-vasculaires/les-troubles-du-rythme-cardiaque-les-traitements


Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.