Appelez votre médecin dès aujourd'hui pour lui demander votre FE! Renseignez-vous davantage sur votre FE | Téléphone :  1.800.217.1617 p. 3608 ou 3716 | (De 8 h à 17 h HE) | Courriel :  knowyourEF@medtronic.com retour

J. de l’Assoc. méd. can., janv. 2011; doi:10.1503/cmaj.101685
J. can. de cardiol., vol. 25, n° 2, février 2009

Qu'est-ce que la FE?

FE est l’abréviation de «fraction d’éjection». Votre FE est le pourcentage de sang que votre cœur éjecte à chaque battement. C’est aussi une mesure qui sert aux médecins à évaluer la capacité de votre cœur.

Un cœur sain éjecte de 50 à 75 % du sang à chaque battement. Une FE de moins de 50 % pourrait indiquer que votre cœur ne pompe pas assez bien le sang pour répondre à vos besoins.

Si le cœur a de la difficulté à pomper le sang, des symptômes comme la fatigue ou l’essoufflement finiront par se manifester. Ces symptômes sont causés par l’activité accrue du corps qui essaie de compenser la diminution du débit sanguin. On parle alors d’une insuffisance cardiaque. De nombreuses personnes atteintes d’insuffisance cardiaque ont une FE affaiblie.

Pourquoi est-il important de connaître votre FE?

Si vous souffrez d’un trouble cardiaque, il importe que vous et votre médecin connaissiez
votre FE.

En effet, votre FE peut aider votre médecin à déterminer le meilleur traitement pour vous et à évaluer l’efficacité des thérapies qui vous ont été prescrites.

Votre FE devrait être mesurée dès qu’un trouble cardiaque est diagnostiqué, puis à nouveau au besoin, selon les changements de votre état. Demandez à votre médecin à quelle fréquence votre FE devrait être mesurée.

Une faible FE est un sérieux risque pour la santé

Les difficultés du cœur à pomper le sang risquent d’entraîner des troubles de santé graves, notamment des problèmes au niveau du système électrique du cœur comme des rythmes cardiaques rapides ou irréguliers, lesquels peuvent provoquer un arrêt cardiaque soudain (ACS).

Lorsqu’un ACS survient, le cœur se met à frémir au lieu de battre et pomper le sang; si le sang cesse de circuler, l’alimentation en oxygène au corps et au cerveau est interrompue. Un ACS qui n’est pas immédiatement traité peut être fatal.

Une des meilleures façons d’identifier votre risque d’ACS est de faire évaluer votre fraction d’éjection par un médecin.

La recherche médicale a démontré que les gens dont la FE est de moins de 35 % courent un risque considérable d’augmentation dangereuse du rythme cardiaque ou même d’ACS. Or, l’ACS survient habituellement sans signes ni symptômes avant-coureurs.

Il faut se rappeler que votre taux de FE peut changer; il est donc important de demander à votre médecin d’assurer un suivi au fil du temps, tout comme c’est le cas pour votre pression artérielle et votre cholestérol.

Que signifie votre taux de FE?

Plages typiques de FE et questions relatives à chaque plage que vous pouvez poser à votre médecin :

NORMALE
Une fraction d’éjection saine se situe entre 50 et 75%
SOUS LA NORMALE
Fraction d’éjection sous les 36-49%
FAIBLE
Fraction d’éjection sous les 35%
Le cœur pompe normalement et assure un apport sanguin adéquat au corps et au cerveau. Le cœur ne pompe peut-être pas assez bien pour répondre aux besoins du corps. Le muscle cardiaque est affaibli et le cœur a de la difficulté à pomper. Une FE affaiblie augmente le risque d’ACS.
Si ma FE est normale, quand devrais-je la faire vérifier à nouveau?
Devrais-je faire autre chose pour surveiller mon cœur?
Dois-je m’inquiéter de ma FE?
Que devrais-je faire au sujet de ma FE?
Quand devrais-je faire revérifier ma FE?
Dois-je passer d’autres tests?
Quelles sont les possibilités de traitement?
Devrais-je consulter un autre médecin, comme un spécialiste de la rythmologie?
Quand devrais-je faire revérifier ma FE?
Comment mesure-t-on la fraction d'éjection?

La fraction d’éjection est habituellement mesurée à l’aide d’un échocardiogramme. Il fait appel aux ultrasons pour capter une image vidéo du cœur et peut normalement se faire au cabinet d’un médecin, rapidement et sans douleur. On peut aussi avoir recours à d’autres types d’examens. Votre médecin vous recommandera celui qui vous convient le mieux.