Professionnels de la santé

Dispositif PEAK PlasmaBlade

Présentation

Le système chirurgical PEAKMC comprend les dispositifs de dissection des tissus mous PEAK PlasmaBladeMC  et le générateur AEX.

Système d’intervention chirurgicale PEAK

Issu d’une technologie novatrice brevetée, PEAKMC est un nouveau système de dissection chirurgicale des tissus qui constitue une avancée importante dans les technologies chirurgicales par radiofréquence. Il comprend le dispositif de dissection des tissus mous PEAK PlasmaBladeMC et le générateur AEX. Le PEAK PlasmaBlade offre la précision d’un scalpel tout en contrôlant les hémorragies avec l’efficacité de l’électrochirurgie traditionnelle, et ce, en épargnant considérablement les tissus voisins1-3,*. Le générateur AEX fournit un plasma pulsé par radiofréquence aux dispositifs PEAK PlasmaBlade, le tout commandé par une interface conviviale.

Avantages du PEAK PlasmaBlade

  • Fonctionnement plus efficace que le scalpel et l’électrochirurgie traditionnelle4,*
  • Hémorragie moins importante que lors de l’utilisation d’un scalpel pour l’incision de la peau1,*
  • Profondeur des incisions thermales moindre que lors de l’utilisation de l’électrochirurgie traditionnelle2,*
  • Efficacité d’incision et capacité hémostatique stables même lorsque submergé de tissus liquéfiés ou de sang1,*
  • Fonctionnement à une température considérablement inférieure à celle de l’électrochirurgie traditionnelle (entre 40 et 170 °C vs 200 et 350 °C)5,**
  • Prêt à l’emploi et configuration simple
  • Applications chirurgicales nombreuses

De considérables évaluations cliniques et précliniques ont relevé et prouvé l’efficacité du PEAK PlasmaBlade dans le cadre de son utilisation prévue. En se fondant sur ces études, Medtronic croit que le PEAK PlasmaBlade pourrait remplacer efficacement le scalpel ou les instruments électrochirurgicaux traditionnels et ainsi permettre aux chirurgiens et à leurs patients d’obtenir des résultats supérieurs. Trois études à comité de lecture distinctes publiées ont démontré l’équivalence du scalpel et du PEAK PlasmaBlade pour la résistance des incisions cicatrisées, le dénombrement de cellules inflammatoires et la guérison des cicatrices1-3,* Les incisions du PEAK PlasmaBlade ont également démontré une diminution de la profondeur des incisions thermales, de la réponse inflammatoire et de la taille des cicatrices une fois guéries, comparativement aux incisions d’électrochirurgie traditionnelle2,*.

Tout développer

La technologie

 

PEAK PlasmaBladeMC Technologie

L’électrochirurgie a fait son apparition au début du 20e siècle et est devenue l’un des outils chirurgicaux les plus utilisés après l’invention du générateur de radiofréquences (RF) par William Bovie, en 1926. De nos jours, les outils de coupe électrochirurgicaux modernes utilisent des ondes RF continues qui se servent de la chaleur pour vaporiser des tissus mous avec un chauffage ohmique et des arcs électriques. Il en résulte une incision et une coagulation qui laissent une grande surface de dommages thermiques sur les tissus voisins.

Ce qui différencie le PEAK PlasmaBlade

Grâce à sa technologie exclusive à plasma pulsé, le système d’intervention chirurgicale PEAKMC révolutionne le domaine de la chirurgie moderne. Le PEAK PlasmaBlade est un instrument de dissection des tissus mous unique en son genre. L’énergie produite par le générateur électrochirurgical diffuse des ondes pulsées variées en modes de fonctionnements destinés à l’incision ou à la coagulation de manière à créer un champ électrique de plasma le long d’une mince électrode (12,5 μm) isolée à 99,5 %.

Le PEAK PlasmaBlade consomme moins d’énergie totale que les technologies électrochirurgicales traditionnelles en plus de fonctionner à plus basse température (de 40 à 170 °C vs de 200 à 350 °C)1,*.

Histology Image

Incision avec PEAK PlasmaBlade par rapport à une incision en électrochirurgie classique2

Avantages cliniques du PEAK PlasmaBlade

Les avantages postopératoires associés à la technologie de basse température sont bien connus. Comparativement à l’électrochirurgie traditionnelle, le profil de brûlure thermique en déclin du PEAK PlasmaBlade, selon la zone atteinte de nécrose de coagulation thermique, suggère que l’instrument peut servir plus près des structures adjacentes tout en diminuant le risque de brûlures thermiques2,*. Les incisions du PEAK PlasmaBlade ont démontré une diminution de la profondeur des incisions thermales, de la réponse inflammatoire et de la taille de cicatrices une fois guéries, lorsque comparées aux incisions d’électrochirurgie traditionnelle3,*. Elles ont également démontré un rendement égal à celui du scalpel en matière de résistance des incisions cicatrisées, du dénombrement de cellules inflammatoires et de la guérison des cicatrices3,*.

Medtronic est d’avis que le PEAK PlasmaBlade pourrait remplacer efficacement le scalpel ou les instruments électrochirurgicaux traditionnels et ainsi permettre aux chirurgiens et à leurs patients d’obtenir des résultats supérieurs. Le PEAK PlasmaBlade dissèque 24 % (p = 0,0002) plus de grammes de tissu par minute que l’électrochirurgie traditionnelle, ce qui augmente l’efficacité chirurgicale4,*. Comparativement aux résultats obtenus avec le scalpel ou en électrochirurgie traditionnelle, les patients soignés à l’aide du PEAK PlasmaBlade ont pu revenir à un régime totalement – ou à 50 % – normal après 2 jours (médiane), alors que cette valeur était de 6,5 jours (médiane) avec les normes de soins conventionnelles5,*.

Origine de la technologie du PEAK PlasmaBlade

Les décharges par plasma pulsé et les techniques d’isolation des électrodes du PEAK PlasmaBlade ont d’abord été imaginées et développées par Daniel Palanker et son équipe du Hansen Experimental Physics Laboratory and Department of Ophthalmology, à l’université Stanford. C’est ensuite PEAK Surgical qui a élaboré la technologie du PEAK PlasmaBlade et qui en a assuré la commercialisation, avant qu’elle ne soit achetée par Medtronic en 2011.

 

Références

1

Données en dossier. Résumé de l’étude sur la température de fonctionnement du PEAK PEAK PlasmaBlade. 71-10-2475.

2

LOH, S.A., CARLSON, G.A., CHANG, E.I., HUANG, E., PALANKER, D., GURTNER, G.C. « Comparative healing of surgical incisions created by the PEAK PlasmaBlade, conventional electrosurgery, and a scalpel ». Journal of Plastic and Reconstructive Surgery. 2009; 124(6) : 1849-1859.

3

RUIDIAZ, M.E., MESSMER, D., ATMODJO, D.Y. et coll. « Comparative healing of human cutaneous surgical incisions created by the PEAK PlasmaBlade, conventional electrosurgery, and a standard scalpel ». Journal of Plastic and Reconstructive Surgery. Juillet 2011; 128(1) : 104-111.

4

Données en dossier. Résumé de l’étude VR-00065. 71-10-2453.

5

Données en dossier. Résumé de l’étude VR-00055. 71-10-2456.


* La température de fonctionnement dépend des paramètres du dispositif, de la configuration de l’électrode et de la durée du traitement. Des températures de fonctionnement en dehors de cette plage peuvent être observées.

** Le rendement n’a pas encore été établi pour chaque intervention.

Dispositifs PlasmaBlade

Générateur PULSAR

Références et notes de bas de page

1

LOH, S.A., CARLSON, G.A., CHANG, E.I., HUANG, E., PALANKER, D., GURTNER, G.C. « Comparative healing of surgical incisions created by the PEAK PlasmaBlade, conventional electrosurgery, and a scalpel ». Journal of Plastic and Reconstructive Surgery. 2009; 124(6) : 1849-1859. 

2

RUIDIAZ, M.E., MESSMER, D., ATMODJO, D.Y. et coll. « Comparative healing of human cutaneous surgical incisions created by the PEAK PlasmaBlade, conventional electrosurgery, and a standard scalpel ». Journal of Plastic and Reconstructive Surgery. Juillet 2011; 128(1) : 104-111.

3

CHANG, E.I., CARLSON, G.A., VOSE, J.G., HUANG, E.J., YANG, G.P. « Comparative healing of rat fascia following incision with three surgical instruments ». Journal of Surgical Research. 2011; 167(1) : 47-54.

4

Données en dossier. Résumé de l’étude VR-00083. 71-10-2454.

5

Données en dossier. Résumé de l’étude sur la température de fonctionnement du PEAK PlasmaBlade. 71-10-2475.


* Le rendement n’a pas encore été établi pour chaque intervention.

** La température de fonctionnement dépend des paramètres du dispositif, de la configuration de l’électrode et de la durée du traitement. Des températures de fonctionnement en dehors de cette plage peuvent être observées.