Rencontrez nos collaborateurs

À la rencontre de nos collaborateurs

Des carrières qui changent des vies.

Nos  collaborateurs ont la parole

À travers les témoignages de nos collaborateurs, découvrez les métiers des technologies médicales et comment elles contribuent chaque jour à améliorer, prolonger et transformer la vie des patients et de leurs proches.  

Stéphane, Responsable des Affaires publiques

Stéphane

D’ITC à responsable des affaires PUBLIQUES, PEUX-TU NOUS EN DIRE PLUS SUR ce grand ecart professionnel ?

Après des études de commerce à Strasbourg, j’ai débuté ma carrière professionnelle dans l’industrie du médicament. Mais c’est à travers la rencontre de plusieurs professionnels de santé, dont des cardiologues, que j’ai découvert le milieu du dispositif médical.

J’ai exercé le métier d’ITC (Ingénieur Technico-Commercial) au sein de la division CRHF (Rythmologie cardiaque) chez Medtronic France pendant une quinzaine d’années. 

C’est un domaine très spécialisé et très technique avec une forte valeur ajoutée et surtout de vraies rencontres humaines.

Après 15 ans sur ce poste j’ai réfléchi à comment réorienter ma carrière. C’est en présentant mon projet à la direction que l’on m’a proposé d’intégrer le service des Affaires PubliquesUn poste dont je ne connaissais ni le rôle ni les missions.

Mais grâce à la confiance qui m’a été accordée et à une équipe qui m’a fait découvrir le large périmètre du poste, mon intégration s’est faite aisément.

Être responsable Affaires Publiques, cela consiste, entre autres, à comprendre, analyser et anticiper les priorités des décideurs politiques.

Je porte la voix de Medtronic au sein du débat public afin de nous intégrer au sein de l’écosystème de santé.

Récemment, afin de perfectionner ma compréhension et connaissance du système de santé, Medtronic m’a donné l’opportunité d’intégrer Science Po Paris en Master gestion des politiques de santé publiques.

Travailler au sein de Medtronic, c’est avoir la possibilité de diversifier sa carrière professionnelle tout en restant au service du patient.

Marie, Ingénieure technico-commmerciale spécialisée en agrafage rénal

Jeune femme

Penses-tu que le fait de ne pas avoir fait tes études dans le domaine de la santé a été un frein ? Raconte-nous ton parcours

J’ai fait mes études en école de commerce et je n’ai jamais eu une vraie formation médicale. Mais, de la chirurgie esthétique aux produits pour les prématurés en service de néonatalogie  au sein d’une entreprise spécialisée dans l'agroalimentaire, j’ai toujours orienté mon cursus professionnel dans le domaine de la santé. Aujourd'hui, je suis ITC chez Medtronic. Mon niveau d’expérience dans le domaine médical n’a pas jamais été un frein car Medtronic nous transmet tout le savoir et acquis dont nous avons besoin au cours d’importantes formations. Ce que j’ai aimé, c’est le fait que Medtronic recherche une personnalité, des compétences, des qualités terrain et pas nécessairement une personne venant directement du secteur médical.

J’ai donc intégré Medtronic en 2013. Depuis je m’épanouie pleinement au sein de mon poste. J’ai une très bonne équipe à mes côtés avec qui je collabore étroitement sur de nombreux sujets et projets. Au quotidien, je référence notre gamme de produits auprès de nos clients partenaires, je gagne des marchés, je conclus des contrats et des collaborations avec des professionnels de santé et je les forme à nos dispositifs. La flexibilité de mon poste me permet d’organiser mon temps de travail comme je le souhaite afin d’optimiser mes activités.

En résumé, ce que j’apprécie le plus au sein de mon poste, c’est être à la fois force de proposition, pouvoir intervenir sur différents domaines d’application (négociations, essais cliniques, formations, mises en place de contrats et/ou de partenariats avec un ensemble de professionnels de santé etc.) avoir des responsabilités et un engagement.

Enfin, je ne perds pas de vue bien entendu ma vocation première : participer au soulagement de la douleur et à l’amélioration de la vie des patients au quotidien en proposant des produits et solutions à forte valeur ajoutée au sein d’une entreprise innovante et reconnue.

Sébastien, Ingénieur technico-commercial dans l’agrafage technique

Sebastien- Ingénieur commercial

De l’industrie bureautique à l’industrie médicale - quelles différences en tant qu'ITC ?  Raconte-nous tes premières appréhensions.

J’ai travaillé 13 ans dans une industrie bureautique spécialisée dans les photocopieurs en tant que commercial puis chef de vente avant de rejoindre Medtronic comme Ingénieur Commercial.

Du Japon à l'Amérique,  je suis passé d’une culture à une autre. Les différences n’étaient pas des moindres tant sur le management que sur les façons de travailler.

Accepter l’opportunité de travailler chez Medtronic a été une nouvelle aventure qui s’offrait à moi car j’ai toujours eu une appétence pour le domaine de la santé et l’envie d’aider un patient à guérir de sa pathologie.

Le sentiment de l’inconnu, l’univers du bloc opératoire et ma capacité à voir du sang au quotidien ont été mes principales appréhensions. Grâce à une formation e-learning et un accompagnement au bloc opératoire, ma peur et mes doutes ont été dissipés pour faire place à l’excitation et la découverte.

Travailler au quotidien, dans le domaine de la santé signifie apporter un vrai don de soi en s’assurant de la formation des équipes tant sur la connaissance des produits que sur leur utilisation.

Un climat de confiance et de partage s’installe entre les professionnels de santé et nous.  « Être Ingénieur technico-commercial chez Medtronic, ce n’est pas simplement vendre du matériel, c’est apporter avant tout un savoir-faire au professionnel de santé. »

Elsa, Superviseur Affaires Réglementaires et Qualité

Elsa, superviseur Réglementaire et Qualité

Pourquoi avoir choisi l'industrie du dispositif médical pour exercer ton métier de pharmacien ? 

Travailler dans l'industrie du dispositif médical offre une carrière diversifiée, très riche tant sur le plan des problématiques rencontrées que sur le plan humain.

En tant que Responsable Qualité, je dois en permanence faire face à de nouveaux défis et je suis garante de la sécurité des produits de santé  et de la culture qualité de l'entreprise. En travaillant dans le domaine des affaires réglementaires et de la qualité, je voulais apporter des solutions innovantes dans un environnement de plus en plus contraint. 

Marie, déléguée commerciale Connect.me

Marie, déléguée commerciale sédentaire

En tant que commerciale sédentaire, comment accompagnes-tu à distance les professionnels de santé ? Raconte-nous ton métier.

Notre premier challenge est de faire évoluer les interactions que nous avons avec les établissements de santé. Être commerciale à distance c'est offrir un niveau de service toujours plus performant à mes clients et leur faire gagner du temps, comme on l’expérimente tous dans notre quotidien.
Le fait de pouvoir apporter une réponse presque immédiate à mon client permet de développer une relation privilégiée et de confiance.
En résumé, ce qui m’anime au quotidien, c’est qu’en apportant ces solutions en temps réel aux médecins, je participe à l’amélioration de la prise en charge des patients.

Pierre-Antoine, Spécialiste Affaires Cliniques

Julie

En tant que spécialiste Affaires Cliniques chez Medtronic Quelle est ton ambition par rapport au patient ?

Aux Affaires Cliniques, notre ambition est de piloter la production et l’utilisation des données montrant l’amélioration des résultats qui importent aux patients. 

Nous apportons notre expertise pour  garantir la bonne réalisation de chaque étude clinique menée par Medtronic en France, afin de démontrer la performance et la sécurité de nos dispositifs médicaux.

De la gestion de projet à la sélection des centres experts en passant par la mise en place de l’étude elle-même jusqu’au suivi des dispositifs dans la vraie vie, nous nous assurons que le patient soit traité en tout sécurité. 

Après avoir commencé ma carrière dans la  recherche fondamentale, mon rôle de spécialiste des Affaires Cliniques dans le domaine des dispositifs médicaux me permet concrètement de mettre le patient au cœur du projet -  que ça soit pendant l’étude ou des années après.

En résumé , exercer aux Affaires Cliniques c’est être au cœur des innovations, mais aussi s’assurer de la performance et de la  sécurité et des dispositifs médicaux de demain.

ESTELLE, CHEF DE PROJET DIGITAL GROUPE DIABÈTE

jeune fille

Raconte-nous, pourquoi les réseaux sociaux sont utiles à l'industrie médicale  ? 

Une de mes missions, en tant que chef de projet digital est d’être la Community manager de nos réseaux sociaux Facebook et Instagram. 

J’ai fait des études de communication digitale et travailler dans le domaine de la santé a très vite été mon objectif. 

J’ai toujours su qu’internet était un lieu d’échanges entre patients mais j’ai aussi très vite mesuré l’importance de fournir au patient un espace de parole qui soit sûr et contrôlé pour éviter la désinformation, les préjugés et les idées reçues.

Mon but c’est avant tout d’accompagner les patients et leur apporter des informations et un espace d’échanges pour leur  simplifier la vie au quotidien et ainsi d’apporter une dimension plus humaine à l’industrie  du dispositif médical. 

 

JULIE, Key Account Operation Specialist - THÉRAPIES CARDIOVASCULAIRES (CVG) | SERVICE CLIENT

Julie

Que faisais-tu avant de travailler chez Medtronic? Raconte-nous ton histoire.

J’ai commencé ma carrière dans le domaine du prêt-à-porter haut de gamme sur divers postes avec notamment une expérience dans le domaine digital /e-commerce.
Je connais donc très bien ce que signifie l’exigence client. J’ai décidé de donner une nouvelle dynamique dans ma carrière en intégrant un secteur tournée vers l’humain.
Et Medtronic m’a fait confiance pour transposer mes compétences au profit de son service client. Mon rôle c’est avant tout de fluidifier l’expérience client en intervenant notamment dans le pilotage de tableaux de bord  des  indicateurs clés des commandes et des livraisons. Et si les exigences sont les mêmes que dans d’autres industries, travailler dans le domaine de la santé apporte une finalité supplémentaire. Et c’est cette nouvelle dimension que je souhaitais donner à ma carrière.  

Les enjeux sont alors plus importants mais ils se comprennent car cela implique plus que l’entreprise, cela implique le patient.

Arnaud, Spécialiste Économie de la santé et du Remboursement

Julie

Quelle est ta formation et quelles sont les qualités essentielles pour le poste de spécialiste Économie de la santé et Remboursement ?

Après mes études en Pharmacie, j’ai choisi une spécialisation en Market Access afin de pouvoir intégrer l’industrie des technologies médicales et pourvoir être un acteur de la mise sur la marché de dispositifs médicaux innovants. Être curieux, avoir le sens de l’analyse et surtout aimer la stratégie et la gestion de projet font partie des qualités à avoir pour ce type de poste.

Je travaille actuellement au sein de l’équipe Économie de la Santé et Remboursement et nous intervenons tout au long de la vie d’un dispositif médical, avec l’objectif d’aboutir à une prise en charge pérenne de ce dispositif par les autorités de santé.

Cela se fait en 3 phases :

Une première phase d’évaluation qui nécessite de bien connaître le dispositif médical, la pathologie qu’il traite et les attentes des patients et des professionnels de santé. Cela permet de bien positionner le dispositif dans la stratégie thérapeutique mais également de déterminer quelles études cliniques doivent être mises en œuvre afin de démontrer les bénéfices de ce DM.

La deuxième phase est une phase de production qui inclut la rédaction du dossier de demande de remboursement.

Enfin, il y a une phase de maintien, puisqu’en général le remboursement d’un DM est accordé pour une durée de 3 à 5 ans. Il faut donc le pérenniser grâce à de nouvelles études cliniques par exemple.

La finalité de tout ce travail est de permettre aux patients qui en ont besoin d’accéder à des dispositifs médicaux innovants.

J’ai choisi ce domaine car il évolue constamment et on en apprend tous les jours. En effet, notre système de santé se transforme et nous devons sans cesse repenser nos modèles, nous adapter aux nouvelles règlementations et aux nouveaux modes de financement. Ce qui compte pour nous : proposer le bon traitement, au bon patient et au coût adapté.