Incontinence par hyperactivité vésicale Votre santé

En pratique

Préparation et déroulement

Procédure

La neuromodulation sacrée s’effectue en deux phases :

  • Une phase temporaire appelée test de neuromodulation. L’objectif est d’évaluer l’efficacité de la thérapie sur les symptômes et la qualité de vie et ainsi de vérifier que le patient répond positivement au traitement.

  • Si ce test est positif, la deuxième étape est l’implantation du neuromodulateur par un urologue ou un chirurgien digestif, qui initie la phase thérapeutique.

Phase de test

Sytème de test

Pendant la période de test - d’une à deux semaines pour les troubles urinaires - il est demandé au patient de remplir un calendrier mictionnel.

Au bloc opératoire, une électrode est mise en place sous anesthésie et est connectée à un petit boîtier externe.

Le patient portera à la ceinture ce petit boîtier -  appelé neurostimulateur externe - qui délivre la thérapie. Un programmateur permet d’augmenter ou de diminuer l’intensité de la thérapie et d’allumer ou d’éteindre le système.

Le patient retourne à son domicile et reprend ses activités habituelles. Une stimulation est légèrement ressentie (fourmillements, battements, vibrations) dans la région du périnée et/ou de l’anus. La stimulation ne doit pas être douloureuse. Le corps va s’habituer à la stimulation. Après quelques jours, il est normal que la stimulation ne soit plus ressentie, cela ne signifie pas que le dispositif ne fonctionne plus.

Le ressenti de la stimulation n’est pas lié à l’efficacité du traitement : ce n’est pas parce que le patient sent plus fort la stimulation que cela fonctionne mieux.

Durant toute la période de test, le calendrier mictionnel doit être rempli car le chirurgien a besoin d’informations pour qualifier la période de test.

Dernière étape, le patient revient en consultation pour faire un bilan de cette phase de test.

Implantation du dispositif

Neuromodulation des racines sacrées

Si le traitement diminue les symptômes (amélioration supérieure à 50%) et améliore suffisamment la qualité de vie, le neuromodulateur sera implanté sous la peau au niveau de la fesse pour prendre en charge les symptômes de façon durable.

Si le patient n’est pas satisfait, l’électrode est retirée et le traitement s’arrête.


Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.