Grand-mère et ses enfants

Valeur en Santé Les patients parlent des résultats qui comptent pour eux

Résultats d'une enquête menée avec Carenity auprès de 201 patients atteints d'une maladie chronique

Le système de santé français évolue pour répondre aux défis du vieillissement de la population, de la hausse croissante des maladies chroniques, du développement des nouvelles technologies et de l'implication de plus en plus importantes des patients dans la prise en charge de leur maladie.
L'objectif de cette étude est d'évaluer la satisfaction et les priorités des patients chroniques en matière de soins, d'information, de services médicaux et de leur qualité de vie.

Cette enquête montre que faciliter l’accès aux prises en charge coordonnées et multidisciplinaires en invitant les professionnels de santé à mieux accompagner les patients dans leur parcours de soins permettrait d’améliorer l’offre de soins actuelle.

Méthode

Une étude transversale a été menée de février à mars 2018 via la plateforme française Carenity. Les patients adultes inscrits dans les communautés du diabète de type 1, de l'insuffisance cardiaque ou de l'obésité ont été invités à répondre à un questionnaire en ligne.
Une échelle numérique de 0 (signifiant non satisfait) à 5 a été utilisée pour évaluer la satisfaction des patients. Les priorités des patients ont été évaluées à l'aide d'une question de classement.
La satisfaction et les priorités des patients ont été combinées dans une matrice afin d'identifier les attentes des patients.

Résultats

Soixante-sept répondants pour chacune des pathologies ont répondu à un questionnaire. Les points les plus importants et les moins satisfaisants concernant les soins médicaux sont la disponibilité et l'écoute active des prestataires de soins de santé, ainsi que l'accès à des soins coordonnés et multidisciplinaires.
En ce qui concerne les informations et les services, les répondants s'attendent surtout à des dispositifs médicaux connectés, en plus des mesures relatives au mode de vie et au régime alimentaire.
En ce qui concerne la qualité de vie, les répondants craignent que leur maladie chronique continue d'avoir un impact sur leur humeur et leur capacité à faire de l'exercice physique au quotidien.

Conclusions

Cette étude montre que les patients chroniques veulent être plus activement impliqués dans leur parcours de soins. Des programmes de formation et d'éducation thérapeutique des patients pourraient les aider à gérer leurs maladies chroniques dans le cadre d'un système de santé centré sur le patient.