Professionnels de la santé

Dispositif PEAK PlasmaBlade

Applications en chirurgie

Les dispositifs PEAK PlasmaBladeMC peuvent servir à l’incision et à la coagulation de tissus mous dans une grande variété d’interventions chirurgicales.

Applications du PEAK PlasmaBlade dans l’implantation et la révision des stimulateurs cardiaques et des DCI

PEAK PlasmaBlade System cutting temperature and coagulation temperatures vs. traditional electrosurgery

Détails - Profil de la température de fonctionnement du système PEAK PlasmaBlade comparativement à celui des systèmes électrochirurgicaux traditionnels1, *.

Le PEAK PlasmaBladeMC entraîne une importante réduction des dommages thermiques aux sondes transveineuses comparativement aux instruments électrochirurgicaux traditionnels2,**Le PEAK PlasmaBlade fonctionne à une température considérablement inférieure à celle des technologies d’électrochirurgie traditionnelles (entre 40 et 170 °C plutôt qu’entre 200 et 350 °C)1,*. Le point de fusion de l’isolation en polyuréthanne se situe entre 185 et 225 °C3

Nos instruments chirurgicaux pour l’implantation et la révision de stimulateurs cardiaques et de DCI comprennent :

  • Le PEAK PlasmaBlade 4.0 – permet l’incision de tous les tissus mous, dont la peau, le gras et les muscles
  • Le PEAK PlasmaBlade 3.0S – permet une succion complète intégrée avec une tige télescopique dont la portée maximale atteint 15 cm
  • L’aiguille PEAK PlasmaBlade – présente une extrémité fine pour les interventions chirurgicales les plus précises

Surgical device’s effect on transvenous lead insulation

Détails - Comparaison de l’isolation de la sonde entre le système PEAK PlasmaBlade et les systèmes électrochirurgicaux traditionnels.

Le PEAK PlasmaBlade peut s’avérer utile lors de changements de générateur, de mises à jour et d’interventions de révision des sondes en permettant une dissection efficace avec moins de risques de dommages aux sondes et en offrant les mêmes caractéristiques de cicatrisation qu’un scalpel2,4,**Les matériaux d’isolation des sondes en polyuréthane et en copolymère sont vulnérables aux dommages thermiques durant les interventions de changement du générateur2,3

 

Tout développer

Interventions orthopédiques et du rachis

Applications du PEAK PlasmaBlade en interventions orthopédiques et du rachis

Le système chirurgical PEAK PlasmaBlade comprend le dispositif Peak PlasmaBlade et le générateur PULSAR

Système d'intervention chirurgicales PEAKMC

Les instruments d'incision et de coagulation PEAK PlasmaBladeMC offrent une technologie innovante pour la réalisation de plusieurs interventions orthopédiques et rachidiennes comme l’arthroplastie totale et les interventions de révision. Voici quelques-uns des instruments pour les interventions orthopédiques et du rachis :

  • Le PEAK PlasmaBlade Plus – permet une coagulation par dissection précise des tissus, s’il y a lieu
  • Le PEAK PlasmaBlade 4.0 – permet l’incision de tous les tissus mous, dont la peau, le gras et les muscles
  • Le PEAK PlasmaBlade 3.0S – permet une succion complète intégrée avec une tige télescopique dont la portée maximale atteint 15 cm
  • L’aiguille PEAK PlasmaBlade – présente une extrémité fine pour les interventions chirurgicales les plus précises

Avantages du système PEAK PlasmaBlade en interventions orthopédiques et du rachis*

Les instruments chirurgicaux PEAK PlasmaBlade forment un seul dispositif de dissection des tissus comportant plusieurs caractéristiques et avantages :

  • Efficacité d’incision et capacité hémostatique stables même lorsque submergé de tissus liquéfiés ou de sang1
  • L’hémorragie se révèle moins importante de 59 % (p = 0,002) que lors de l’utilisation d’un scalpel pour l’incision de la peau1
  • Les incisions ont démontré que la résistance à l’éclatement augmente de 65 % (p < 0,001) après 3 semaines et de 42 % (p < 0,001) après 6 semaines2
  • Aussi performant que le scalpel en matière de résistance des incisions cicatrisées, du dénombrement de cellules inflammatoires et de la guérison des cicatrices1-3
  • Puisqu’il rend l’échange d’instruments facultatif, le rendement sans limites en contexte chirurgical humide ou sec facilite les interventions4
  • Consomme moins d’énergie totale que les technologies électrochirurgicales traditionnelles en plus de fonctionner à plus basse température (entre 40 et 170 °C plutôt qu’entre 200 et 350 °C)5,**
  • Selon la zone atteinte de nécrose de coagulation thermique, le profil de brûlure thermique en déclin suggère que l’instrument peut servir plus près des structures adjacentes tout en diminuant le risque de brûlures thermiques1

Interventions chirurgicales

Les dispositifs PEAK PlasmaBlade peuvent être utilisés dans beaucoup d’interventions orthopédiques et rachidiennes :

Intervention chirurgicale au genou, à la hanche et à l’épaule

  • Arthroplastie totale
  • Arthroplastie de révision ou suite à des complications
  • Luxation ou fracture
  • Amputation

Arthroplastie totale du genou (1 min 12, 3,68 Mo)
Vidéo d’une arthroplastie totale du genou avec le dispositif PEAK PlasmaBlade

Références

1

LOH, S.A., CARLSON, G.A., CHANG, E.I., HUANG, E., PALANKER, D., GURTNER, G.C. « Comparative healing of surgical incisions created by the PEAK PlasmaBlade, conventional electrosurgery, and a scalpel ». Journal of Plastic and Reconstructive Surgery. 2009; 124(6) : 1849-1859.

2

RUIDIAZ, M.E., MESSMER, D., ATMODJO, D.Y. et coll. « Comparative healing of human cutaneous surgical incisions created by the PEAK PlasmaBlade, conventional electrosurgery, and a standard scalpel ». Journal of Plastic and Reconstructive Surgery. 2011; 128(1) : 104-111.

3

CHANG, E.I., CARLSON, G.A., VOSE, J.G., HUANG, E.J., YANG, G.P. « Comparative healing of rat fascia following incision with three surgical instruments ». Journal of Surgical Research. 2011; 167(1) : 47-54.

4

PALANKER, D.V., VANKOV, A., HUIE, P. « Electrosurgery with cellular precision ». IEEE Transactions on Biomedical Engineering. 2008; 55(2, pt 2) : 838-841.

5

Données en dossier. Résumé de l’étude sur la température de fonctionnement du PEAK PlasmaBlade. 71-10-2475.


* Le rendement n’a pas encore été établi pour chaque intervention.

** La température de fonctionnement dépend des paramètres du dispositif, de la configuration de l’électrode et de la durée du traitement. Des températures de fonctionnement en dehors de cette plage peuvent être observées.

Chirurgies plastiques de reconstruction

Interventions chirurgicales générales

Opérations en oto-rhino-laryngologie

Références

1

Données en dossier. Résumé de l’étude sur la température de fonctionnement du PEAK PlasmaBlade. 71-10-2475.

2

WEISBERG, I.L., DESAI, S., VOSE, J.G., KNIGHT, B.P. Extrait présenté à la Heart Rhythm Society en 2010 et au congrès Cardiostim de 2010.

3

LIM, K.K., REDDY, S., DESAI, S. et coll. « Effects of electrocautery on transvenous lead insulation materials ». Journal of Cardiovascular Electrophysiology. 2009; 20(4) : 429-435.

4

BOREK, P.P., WILKOFF, B.L. « Pacemaker and ICD leads: strategies for long-term management ». Journal of Interventional Cardiac Electrophysiology. 2008; 23(1) : 59-72.


* La température de fonctionnement dépend des paramètres du dispositif, de la configuration de l’électrode et de la durée du traitement. Des températures de fonctionnement en dehors de cette plage peuvent être observées.

** Résultats tirés d’une étude ex vivo. Le recours à l’électrochirurgie en présence d’implants cardiaques actifs internes ou externes comporte des risques. L’interférence avec le courant électrique peut provoquer le dysfonctionnement du dispositif. Consulter le fabricant de l’implant actif du stimulateur cardiaque pour de plus amples renseignements avant de procéder à l’intervention chirurgicale. Le contact direct entre certaines sondes implantées peut les endommager physiquement. Faire preuve de précaution lors des manipulations autour de sondes liées à un implant actif, particulièrement celles dont l’isolation est mince.