DONNÉES SUR L’UTILISATION D’UN MCI POUR PRENDRE EN CHARGE LA FA

Études sur l’utilisation de moniteurs cardiaques implantables dans la prise en charge de la fibrillation auriculaire

Étude DISCERN AF

Le moniteur cardiaque implantable (MCI) RevealMC arrive à déterminer correctement la durée de la fibrillation auriculaire (FA) dans 98 % des cas1.

Objectif

  • Comparer les récidives symptomatiques de la FA chez les patients, avant et après l’ablation.

Méthodes

  • 50 patients avec un implant, plus de trois mois avant l’ablation
  • Suivis pendant plus de 18 mois après l’ablation
  • Les épisodes de FA détectés par le MCI XT ont été évalués et comparés au journal des symptômes du patient

Résultats

  • Le ratio d’épisodes asymptomatiques de FA était trois fois plus élevé après l’ablation.
  • Après l’ablation, 12 % des patients n’ont subi que des épisodes asymptomatiques de FA.
  • La durée des épisodes de FA enregistrés par le MCI XT était correcte dans 98 % des cas.
  • Chaque épisode de FA était correct dans 69 % des cas.

Comparaison des épisodes et des durées

Diagramme des résultats de l’étude DISCERN AF

Perception de la fibrillation auriculaire avant et après l’ablation par cathéter à radiofréquence

Pertinence des récidives de l’arythmie asymptomatique2

Présentation

Étude prospective sur 114 patients ayant subi une ablation de la fibrillation auriculaire, suivis à l’aide d’un moniteur Holter pendant 7 jours avant l’ablation, immédiatement après l’ablation et après 3, 6 et 12 mois.

Conclusion

« Même chez les patients atteints de FA qui présentent beaucoup de symptômes, des épisodes asymptomatiques peuvent avoir lieu et être de plus en plus fréquents après l’ablation par cathéter. Un suivi basé uniquement sur les symptômes peut considérablement surestimer le taux de réussite. »

Résultats relatifs au rythme et à la perception de la FA avant et après l’ablation par radiofréquence

Tableau des résultats de prise en charge de la FA par Mittal

Étude ABACUS

Plus d’épisodes correctement détectés chez les patients et davantage de décisions prises avec le MCI Reveal3

Méthodes

  • 44 patients suivis après l’ablation
  • Pendant les six premiers mois : période d’observation à l’aide du Reveal, utilisation de deux enregistreurs d’événements de 30 jours et vérifications quotidiennes du pouls
  • Pendant les six mois suivants : Traitement attribué de façon randomisée
    • Un groupe n’a utilisé que les données du Reveal
    • Un groupe n’a utilisé qu’un troisième enregistreur d’événements

Résultats

  • 96 % des patients atteints de FA ont été trouvés par le MCI Reveal.
    • Le monitorage traditionnel a omis 29 % des patients dans les six premiers mois.
  • Spécificité des épisodes détectés par Reveal : 90 % des détections erronées provenaient de seulement 14 patients (tous ont eu lieu avant l’installation du logiciel FullView)
  • Le contrôle des fréquences et la prise de médicaments antiarythmisants ont été davantage interrompus dans le groupe qui utilisait le Reveal (p = 0,02 et p = 0,04)
  • Une FA asymptomatique a été notée dans 70 % des cas.
  • 16 % des patients qui utilisaient le Reveal ont présenté d’autres épisodes de bradycardie ou de tachycardie pouvant donner lieu à une intervention, comparativement à 0 % dans le groupe dit traditionnel

Diagramme des différences relatives à la détection de la FA

Diagramme sur l’arrêt de la prise de médicaments antiarythmisants

Avec le MCI RevealMC, plus de patients cessent de prendre des médicaments antiarythmisants.

Apparition d’une nouvelle FA à la suite d’une ablation du flutter auriculaire

La majorité des patients présentaient une nouvelle FA, qui n’était détectable qu’à l’aide d’un moniteur ECG implantable4

Méthodes

  • Étude d’observation visant à évaluer le pourcentage de patients atteints de FA après une ablation du flutter auriculaire.
  • n = 20, avec deux à trois facteurs de risque CHADS.
  • Suivi effectué pendant environ un an.

Résultats

  • 55 % des patients ont développé une nouvelle FA dans les 62 jours, en moyenne, suivant l’ablation.
  • Des détections erronées ont eu lieu dans quatre cas (tachycardie sinusale avec extrasystoles auriculaires fréquentes)
  • Suivi effectué pendant environ un an.
    • Associé à une durée de FA inférieure à 1 %

    Diagramme sur l’absence de FA

    Le délai moyen entre l’apparition des symptômes et le diagnostic d’une nouvelle FA fait du MCI un outil important pour cette population de patients.

Références

1Verma, Atul, Champagne, Jean, et al. Discerning the Incidence of Symptomatic and Asymptomatic Episodes of Atrial Fibrillation Before and After Catheter Ablation (DISCERN AF). JAMA Intern Med. 2013;173(2):149-156. doi:10.1001/jamainternmed.2013.1561.

2Mittal S, Pokushalov E, et al. Long-Term ECG Monitoring Using an Implantable Loop Recorder for the Detection of Atrial Fibrillation Following Cavotricuspid Isthmus Ablation in Patients with Atrial Flutter. Heart Rhythm. 2013 Jul 30. [Epub ahead of print]

3Hindricks G. et al. Perception of Atrial Fibrillation Before and After Radiofrequency Catheter Ablation - Relevance of Asymptomatic Arrhythmia Recurrence. Circulation. 2005;112:307-313.

4Kapa S, Epstein AE, et al. Assessing arrhythmia burden after catheter ablation of atrial fibrillation using an implantable loop recorder: the ABACUS study. J Cardiovasc Electrophysiol. 2013 Aug;24(8):875-81. doi: 10.1111/jce.12141. Epub 2013 Apr 11.