Accroître la valeur à l’échelle mondiale grâce à la collaboration locale

Par Rob ten Hoedt

La prochaine décennie sera le théâtre d’un phénomène inédit dans l’histoire de l’humanité : dans le monde entier, les personnes de 65 ans et plus seront plus nombreuses que les enfants de moins de 5 ans. Cela implique inévitablement que les dépenses mondiales en soins de santé continueront d’augmenter. Selon un récent rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques, le pourcentage du PIB accordé aux soins atteindra presque 12 % en 2060, ce qui représente le double du pourcentage actuel.

Une telle pression pesant sur les systèmes de santé et les économies à l’échelle mondiale met en évidence le besoin de rechercher de nouvelles façons d’étudier des modèles opérationnels durables auprès des systèmes de soins de santé, des hôpitaux, des payeurs et des gouvernements partout dans le monde.

Il convient de citer en exemple l’offre globale de Solutions intégrées en santé (SIS) de Medtronic, dont le précurseur a vu le jour en Europe sous le nom de Solutions et services aux établissements de santé Medtronic (unité axée sur l’efficacité opérationnelle dans les hôpitaux). SIS est une nouvelle unité qui mise sur la stratégie de Medtronic visant à offrir des services et des solutions qui stimulent la valeur économique et multiplient les avantages pour les clients en plus d’améliorer les résultats cliniques.

Il y a plus d’un an, SIS a commencé à collaborer avec des établissements de soins de santé afin de les aider à améliorer l’efficacité des laboratoires de cathétérisme cardiaque, qui sont dispendieux et complexes à exploiter sur le plan logistique. Nous avons mis l’accent sur quatre aspects clés : la finance, l’optimisation, la gestion et la croissance. Cela implique de travailler avec le budget restreint d’un hôpital afin de l’aider à financer les achats d’équipement en vertu de contrats à long terme, d’appliquer les leçons apprises en tant qu’entreprise mondiale afin de simplifier l’exécution des travaux, de gérer l’équipement et de mettre à profit les économies d’échelle pour des réparations moins coûteuses, et éventuellement d’embaucher du personnel de soins de santé bien formé et de contribuer à rehausser le profil de l’hôpital en améliorant le recrutement des patients.

En appliquant notre vaste expertise en matière de traitements et de problèmes de santé lors de la supervision de cette intervention auprès des hôpitaux, nous sommes parvenus à les conseiller sur la façon de réaliser des gains d’efficacité, de gérer les coûts et d’améliorer l’accès et les résultats des patients en vue d’accroître la clientèle. Cette approche nous a permis d’aider le centre hospitalier universitaire de Maastricht aux Pays-Bas à réaliser des économies d’environ 6 millions de dollars pour la première année du programme pilote. De plus, compte tenu du succès local de SIS et de programmes semblables au Royaume‑Uni, nous avons mis à profit les connaissances acquises pour étendre ce programme à d’autres régions dans le monde.

Les établissements peuvent également tirer profit d’une meilleure compréhension du succès de leurs pairs les plus performants, qui obtiennent de bons résultats à moindre coût. Certains patients qui se présentent à l’hôpital avec des états de santé semblables et qui reçoivent les mêmes soins peuvent obtenir des résultats différents. La raison qui explique cette variabilité peut conduire à l’obtention de renseignements qui aideront les établissements à améliorer les résultats de leurs patients, et ce, à moindre coût. En travaillant auprès d’établissements aux quatre coins du monde, Medtronic obtient un aperçu des pratiques exemplaires de ceux présentant le meilleur rendement. Ainsi, nous pouvons partager ces données de référence afin d’améliorer les opérations et d’atteindre l’excellence clinique tout en réduisant les coûts.

L’adoption d’un modèle d’entreprise innovant et la collaboration avec les gouvernements, les hôpitaux, les payeurs et les systèmes de soins de santé s’étendent au-delà des marchés établis. Mes collègues en Inde ne cessent de repousser les limites des partenariats locaux axés sur la valeur ajoutée pour les patients.

En raison de la croissance rapide du nombre de cas de cardiopathie en Inde, le pays s’est vu décerner la distinction douteuse de « capitale mondiale de la maladie cardiovasculaire ». Le World Congress of Cardiology (Congrès mondial de cardiologie) estime qu’à l’horizon de 2020, 40 % des décès en Inde seront liés à une cardiopathie, une hausse vertigineuse du taux, qui était de 24 % en 1990.

De nombreuses personnes et organisations ont tenté de freiner cette croissance, sans succès considérable. Medtronic voulait mettre la main à la pâte tout en sachant qu’il serait possible de faire beaucoup plus pour améliorer l’accès à des traitements qui permettraient de sauver des vies dans le pays. Nous avons alors examiné le problème en détail afin de remonter à la source, sollicité des partenaires qui pouvaient apporter une contribution que nous n’étions pas en mesure de fournir, et, avant tout, essayé de mettre au point un système durable qui pourrait atteindre les personnes moins susceptibles ou incapables d’obtenir de l’aide.

Notre solution, un programme nommé « Healthy Heart for All », s’est mise en branle en septembre 2010 dans le but d’améliorer l’accès à des traitements salvateurs. En collaboration avec la société de conseil Innosight, nous avons interrogé 100 personnes au pays parmi des médecins, des infirmiers, du personnel hospitalier et des patients. Sans surprise, l’abordabilité est ressortie comme un obstacle. Parmi les autres obstacles, il convient de citer les diagnostics incorrects, la méconnaissance des patients concernant leur état de santé ainsi que la confusion générale et la difficulté à s’y retrouver dans le système de santé.

Afin de mieux sensibiliser la population à risque, Medtronic a lancé une campagne dirigée vers les consommateurs en affichant le numéro d’un service d’assistance téléphonique sur des camions, des panneaux d’affichage ainsi que dans d’autres espaces publics. Nous avons proposé des cliniques de diagnostic gratuites et collaboré avec des membres influents de la communauté afin de sensibiliser davantage la population et d’encourager sa participation. La télémédecine nous a permis d’atteindre et de diagnostiquer un plus grand nombre de personnes qu’il aurait été possible sur place. Enfin et surtout, nous avons mis en place un programme de financement pour les patients les plus démunis en vue de résoudre le problème de l’abordabilité et d’alléger le fardeau lié au système de paiement des patients.

Seulement 18 mois après le début du programme, nous avions examiné 20 000 personnes, entraînant l’implantation de 2 000 stimulateurs cardiaques chez des patients dans le besoin.

Bien que la cardiopathie demeure un problème persistant en Inde, ce sont des programmes comme celui-ci qui permettent de s’y attaquer petit à petit.

Il ne s’agit que d’un exemple parmi d’autres illustrant comment une entreprise qui met tout en œuvre pour répondre aux besoins d’une communauté particulière peut faciliter l’accès aux soins et améliorer la santé générale d’une population.

En tant qu’entreprise, nous savons qu’afin de mettre à profit nos connaissances et nos ressources pour s’engager pleinement dans l’amélioration des soins de santé à l’échelle mondiale, il ne suffit pas de fournir des dispositifs aux patients dans le besoin. C’est pourquoi la voie que nous, et l’industrie dans son ensemble, devons suivre correspond à l’adoption d’approches innovantes qui visent la collaboration avec les hôpitaux, les systèmes de santé, les payeurs et l’écosystème de soins de santé local de chaque pays.

En outre, il sera important de mettre les connaissances acquises dans le cadre de ces collaborations au profit des populations de patients partout dans le monde. C’est en allant plus loin, ensemble, que nous parviendrons à changer les choses.

Ne manquez pas les leaders d’opinion qui s’exprimeront sur le thème « Des soins de santé à valeur ajoutée, fruits de l’innovation » au cours des semaines à venir. Si vous désirez recevoir des mises à jour sur nos démarches, veuillez vous abonner ici.

Rob ten Hoedt
Vice-président directeur et président,
Medtronic (EMOA)

 

LES SOINS DE SANTÉ SELON LA RÉGIONAccroître la valeur à l’échelle mondiale grâce à la collaboration locale

 

Valeur et innovation

Au Canada, notre médecine, nos hôpitaux, nos dispositifs et nos traitements n’ont jamais mieux réussi à aider les personnes présentant des problèmes graves qu’aujourd’hui. Il y a 50 ans, nous n’aurions jamais pensé être en mesure de cibler des mutations génétiques particulières dans les cellules cancéreuses, de modéliser un cœur qui bat en 3D ou de ranimer ou remplacer des organes défaillants. Notre système actuel a permis d’améliorer les résultats des patients et est à l’origine d’innovations majeures, mais nous devons mettre tout en œuvre pour trouver des solutions durables à long terme.

L’approche des systèmes de soins de santé envers les besoins des patients et la rémunération à l’acte nous a conduits à la situation actuelle, mais du changement s’impose. Les sociétés œuvrant dans le domaine des soins de santé, dont Medtronic, ont concentré leurs efforts sur la création et la vente de produits qui surpassent les générations précédentes sur les plans clinique et technologique. Cependant, ces produits améliorés sont plus coûteux en raison des dépenses croissantes liées à la recherche et au développement.

Les hôpitaux et les médecins sont maintenant dotés d’outils plus modernes et efficaces pour traiter les patients. Ils ont également été encouragés à faire tout leur possible en ce qui concerne les remboursements dans le cadre du modèle de rémunération à l’acte. Les patients se présentent chez le médecin pour le traitement des symptômes graves au lieu de problèmes de santé chroniques et cela limite par conséquent leur utilisation fréquente et épisodique des ressources du système. Les gouvernements provinciaux consacrent aux soins de santé une part de plus en plus importante de leur budget, mais ils doivent limiter le montant payé pour les services, les tests, les dispositifs et les médicaments utilisés par les médecins, les hôpitaux et les patients.


Coûts totaux en soins de santé

Selon l’Institut Fraser, les dépenses totales en soins de santé des gouvernements provinciaux devraient atteindre 282 milliards de dollars d’ici 2030, alors qu’elles étaient de 144 milliards en 2015. Il s’agit d’une hausse fulgurante par rapport aux 54 milliards de dollars dépensés en 1998. Si nous continuons sur cette voie, nous risquons une défaillance de l’ensemble du système. La définition de la valeur détermine l’approche du système envers les soins de santé.

Il est cependant encourageant de constater que le concept de la valeur dans les soins de santé commence à être reconnu. Selon une recherche menée par l’Economist Intelligence Unit (EIU) et commandée par Medtronic, les gouvernements provinciaux font preuve d’innovation sur plusieurs aspects des soins de santé axés sur la valeur. Dans le cadre de son évaluation initiale, l’EIU a jugé « modérée » la disposition du Canada à mettre en place des soins de santé axés sur la valeur. D’autres pays tels que l’Australie, l’Allemagne, le Japon et les États-Unis ont obtenu la même note.

À Medtronic, nous avons reconnu l’importance d’accroître la valeur dans le système de santé il y a déjà quelques années, lorsque nous avons introduit un concept que nous appelons valeur économique et que nous l’avons placé au cœur de notre stratégie commerciale. Bref, nous avons remarqué que nos clients n’avaient plus les mêmes attentes envers nous. La valeur clinique de nos innovations thérapeutiques ne suffit plus, nos clients exigent maintenant une valeur économique. Les produits ou services que nous offrons doivent maintenant offrir un avantage économique, comme la prestation plus efficace des soins, la réduction des pertes liées au système et l’augmentation de l’accès des patients aux traitements.

En tant que principale société de technologies médicales, nous avons accepté cette vision élargie de la valeur. Nous avons donc adapté notre entreprise pour faire face à ce défi et nous n’avons jamais regretté cette décision. Depuis que nous avons adopté le principe de la valeur économique, nous avons saisi l’occasion d’accroître la valeur non seulement par l’entremise de nos dispositifs, mais aussi de notre expertise clinique et de nos connaissances thérapeutiques. Il s’agit de l’une des raisons derrière la création de l’unité SIS℠ de Medtronic, un nouveau service qui ne s’arrête pas aux dispositifs, mais qui se concentre plutôt sur les solutions et les services au niveau du système. À l’heure actuelle, SIS de Medtronic aide des hôpitaux, des payeurs des secteurs public et privé ainsi que des systèmes de santé à harmoniser les valeurs au sein du continuum de soins en offrant des soins améliorés et efficaces aux patients.


Harvard Business Review

En collaborant avec divers partenaires dans tout le continuum de soins, Medtronic contribue à faire progresser le système de soins de santé. Nous redéfinissons la valeur tout en reconnaissant l’importance des innovations majeures. C’est pour cette raison que nous sommes très heureux de parrainer l’Insight Center (Centre de connaissances) de la Harvard Business Review et du New England Journal of Medicine, qui a pour thématique « Des soins de santé à valeur ajoutée, fruits de l’innovation ». Ce thème, qui vise à instaurer un système amélioré et sain, est particulièrement pertinent dans le domaine des soins de santé et touche un grand nombre d’intervenants.

Ne manquez pas les leaders d’opinion qui s’exprimeront sur ce thème d’importance pour les soins de santé. Si vous désirez en savoir plus sur les efforts de Medtronic en matière d’innovation pour des soins de santé à valeur ajoutée, veuillez vous  abonner ici.