L'APPROVISIONNEMENT BASÉ SUR LA VALEUR PERSPECTIVES

Un article de la série Perspectives

 

Neil Fraser, Président de Medtronic Canada et Vice-Président Régional - Canada, Medtronic plc

L’approvisionnement basé sur la valeur provoque un changement de dialogue au sein d’un système à payeur unique

Neil Fraser, président de Medtronic Canada et vice-président régional - Canada, Medtronic plc

Au Canada, je suis souvent appelé à parler de l’approvisionnement basé sur la valeur. Compte tenu de nos systèmes de soins de santé provinciaux à payeur unique, la question de l’approvisionnement au pays est d’une profonde importance. Je m’intéresse à ce sujet parce qu’il peut aider à améliorer l’accès des patients à de nouveaux traitements (p. ex. des stimulateurs cardiaques sans électrode, des récupérateurs d’endoprothèses pour les accidents vasculaires cérébraux) et pourrait servir de catalyseur à la mise en place de modèles de soins de santé basés sur la valeur.

DÉFINITION DE LA VALEUR

La valeur est définie comme étant les résultats sur la santé du patient par rapport au coût de l’obtention de ces résultats. L’approvisionnement basé sur la valeur consiste donc à prendre des décisions d’achat qui tiennent compte de la meilleure façon dont un produit ou une solution peut entraîner les résultats mesurés et réduire le coût total des soins, au lieu de se concentrer exclusivement sur l’achat d’un produit précis au prix le plus bas possible. 

MÉDECINS ET PROFESSIONNELS DE L'APPROVISIONNEMENT

Pour situer le contexte, il y a dix ans, c’étaient les médecins qui décidaient quel dispositif médical convenait le mieux à leurs patients[i]. Par exemple, si un patient avait besoin d’un stimulateur cardiaque, le médecin pouvait tenir compte de facteurs comme l’âge et la probabilité d’avoir à passer un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Pour freiner la hausse des coûts des soins de santé et uniformiser le processus d’approvisionnement, les hôpitaux comptent désormais davantage sur les professionnels de l’approvisionnement pour prendre les décisions d’achat. Par conséquent, la capacité d’un médecin à rendre un certain stimulateur cardiaque (un stimulateur cardiaque sans électrode, par exemple) accessible à ses patients dépend du résultat d’un appel d’offres.

Les professionnels de l’approvisionnement en soins de santé travaillent généralement à l’extérieur de l’environnement clinique et sont physiquement éloignés des activités de l’hôpital. Avec le temps, l’accent a tellement été mis sur la réduction des coûts que les avantages cliniques et la valeur à long terme sont souvent laissés pour compte dans l’intérêt de réaliser des économies à court terme.

MODIFICATION DE DISCOURS

Au Canada, les systèmes de santé progressistes commencent à inclure à nouveau les médecins dans la prise de décision afin de mieux comprendre l’utilité d’un produit et son incidence sur les résultats. Parallèlement, les hôpitaux et les services d’approvisionnement tentent de mieux comprendre les concepts des soins de santé basés sur la valeur. Nous mettons également à profit ce que nous apprenons dans ces réunions pour nous assurer que nos produits et services profitent à l’ensemble du système.

C’est le cas en Ontario, où des modèles d’approvisionnement innovants ont vu le jour grâce, entre autres, à l’arrivée d’un dialogue concurrentiel permettant aux hôpitaux de lancer un appel d’offres pour trouver une solution (au lieu d’un produit). Ce dialogue leur donne également la possibilité de discuter de la solution avec les fournisseurs pendant le processus d’appel d’offres.

QUOI FAIRE

Voici trois options pour vous aider à mieux comprendre l’approvisionnement innovateur :
1. Lisez l’histoire : le premier hôpital en Ontario à avoir misé sur ce nouveau modèle est le Centre régional de santé Southlake (vous pouvez lire son histoire ici).

2. Regarder une vidéo de 5 minutes sur l’approvisionnement innovateur de Gary Ryan, ancien directeur des innovations au Centre Southlake.

3. Lire le tout dernier rapport du Council of Academic Hospitals of Ontario (CAHO) sur les mythes entourant l’approvisionnement en Ontario.

La mise en place des soins de santé et de l’approvisionnement basés sur la valeur représente un défi, mais il est possible d’y parvenir. Pour Medtronic, cela fait partie intégrante de notre mission qui consiste à soulager la douleur, à rétablir la santé et à prolonger la vie. Et plus important encore, les patients que nous servons le méritent.

 

Neil Fraser

Neil Fraser


Neil Fraser est le président de Medtronic Canada et le vice-président régional - Canada, Medtronic plc. Il est également président de la MEDEC et membre du conseil d’administration de Baycrest Health Sciences, ainsi qu’un membre des Tables fédérale de stratégies économiques du Canada sur la santé et des sciences biologiques. En 2014, il était membre du groupe consultatif sur l’innovation des soins de santé du gouvernement fédéral, et du Conseil ontarien de l’innovation en santé. Neil Fraser donne fréquemment des conférences sur l’approvisionnement fondé sur la valeur, sur les soins de santé axés sur les résultats et sur le rôle que joue le secteur des appareils médicaux dans l’amélioration des résultats cliniques, de la valeur économique et de l’accès à des soins de santé de qualité.

1

https://www.medtronic.com/content/dam/medtronic-com/global/Corporate/Initiatives/harvard-business-review/downloads/how-doctors-lead-in-creating-value-based-healthcare_webinar-summary_hbr_av_corpmark.pdf