Défibrillateur cardiaque implantable DAI

La procédure d'implantation et le suivi

Implantation d'un défibrillateur cardiaque

    crdm-bf-defib-au

La procédure d’implantation d’un défibrillateur ne requiert pas d'intervention e à cœur ouvert et la plupart des patients peuvent rentrer chez eux dans les deux à trois jours suivant la procédure.1 Avant l'opération, une médication est généralement donnée pour que vous soyez détendu(e). Généralement, la procédure est réalisée sous anesthésie locale ou générale.

Voici les étapes générales d’une procédure d’implantation :

  • Une petite incision, d’environ 5 à 10 cm de long, est pratiquée dans la partie supérieure de votre poitrine, juste en dessous de la clavicule.
  • Une ou deux sondes sont guidées via une veine jusqu’à votre cœur, puis elles sont connectées au dispositif cardiaque.
  • Les paramètres du défibrillateur sont programmés et le dispositif est testé afin de vérifier son bon fonctionnement par rapport à vos besoins médicaux.
  • Le défibrillateur est inséré sous votre peau et l’incision dans votre poitrine est refermée.

Suivi d'un défibrillateur cardiaque

Votre médecin fixera des visites de suivi. Ces visites vous permettront de mentionner les symptômes que vous auriez pu observer depuis l’implantation du dispositif, mais sont également l’occasion pour vous de poser toutes vos questions, de parler de vos inquiétudes et de vos éventuelles craintes.

Les visites de suivi permettent un contrôle du défibrillateur au cours duquel votre médecin peut :

  • Surveiller l’état de la pile, contrôler les sondes.
  • Examiner et ajuster (si nécessaire) les paramètres de votre défibrillateur afin de s’assurer qu’ils sont correctement programmés pour vos besoins médicaux.

Pour ce faire, votre médecin se sert d’un programmateur, c’est-à-dire un petit ordinateur qu’il conserve dans son cabinet. Le programmateur permet de récupérer les informations stockées dans votre défibrillateur.

Télésurveillance 

Un système de télésurveillance peut remplacer certaines consultations, mais pas toutes. Il est possible que le médecin ait besoin de procéder à un examen physique ou d’ajuster les réglages de votre défibrillateur cardiaque ou encore de modifier votre traitement médical. Ces modifications sont réalisées pendant une consultation.

Le réseau de télésurveillance permet la transmission au centre hospitalier des informations stockées dans le défibrillateur cardiaque implanté, selon les consignes du médecin. Les données sont transmises grâce à un moniteur patient pourvu d’une connectivité cellulaire ou du smartphone ou tablette du patient (connectivité cellulaire ou Wi-Fi).

Les informations contenues dans le défibrillateur cardiaque relatives au fonctionnement du cœur du patient et au défibrillateur sont envoyées sur un site Internet sécurisé que seul votre médecin peut consulter. Ces informations sont les mêmes qu'elles soient obtenues via le réseau de télésurveillance ou lors d'une consultation chez votre cardiologue. 

Discutez avec votre médecin de l'intérêt de ce type de système de télésurveillance dans votre situation.


Références

1

Fédération française de cardiologie. Page du site internet. Les troubles du rythme cardiaque, les traitements. https://www.fedecardio.org/Les-maladies-cardio-vasculaires/Les-traitements-des-maladies-cardio-vasculaires/les-troubles-du-rythme-cardiaque-les-traitements


Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.