POSER UN DIAGNOSTIC D’ŒSOPHAGE DE BARRETT DÉPISTAGE ET TRAITEMENT

Pour poser un diagnostic d’œsophage de Barrett, votre médecin devra réaliser une endoscopie digestive haute.

L’IMPORTANCE D’UNE DÉTECTION RAPIDE

Jusqu’à 15% des personnes atteintes de reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO) pourraient développer l’œsophage de Barrett au cours de leur vie 1. L’œsophage de Barrett est le principal facteur de risque d’adénocarcinome de l’œsophage, un type de cancer de l’œsophage2‑4.

Les patients présentant certains facteurs de risque, comme les symptômes fréquents de reflux acide, l’obésité, la consommation de tabac ou les antécédents familiaux d’œsophage de Barrett ou du cancer de l’œsophage, sont plus susceptibles de contracter l’œsophage de Barrett3, 5. Si vous présentez des symptômes fréquents de RGO et que vous prenez régulièrement des médicaments contre les brûlures d’estomac depuis plusieurs années, consultez un gastroentérologue au sujet du dépistage de l’œsophage de Barrett.

Un médecin examine la poitrine d’un patient de sexe masculin.

COMMENT POSE-T-ON UN DIAGNOSTIC D’ŒSOPHAGE DE BARRETT?

L’œsophage de Barrett ne peut être diagnostiqué uniquement d’après ses symptômes. Un gastroentérologue ou un chirurgien doit réaliser une endoscopie digestive haute pour pouvoir poser un diagnostic. L’intervention permet au médecin d’observer directement l’œsophage et d’en prélever des échantillons de tissu.

L’œsophage de Barrett après le RGO

Visionnez une vidéo dans laquelle le Dʳ Kenneth Chang discute de la progression du RGO à l’œsophage de Barrett et du bon moment pour demander des tests de dépistage supplémentaires. (anglais seulement)
More information (see more)Less information (see less)

ENDOSCOPIE AVEC BIOPSIE

L’endoscopie est une intervention sous sédation qui permet au médecin d’observer directement les tissus de l’œsophage afin de déceler la présence de tissus anormaux. Un endoscope est un tube mince et flexible doté d’une petite caméra. Pendant l’intervention, l’endoscope est introduit par la gorge pour inspecter l’œsophage et prendre des clichés des tissus s’y trouvant.

Le médecin réalisera aussi une biopsie afin de prélever un petit échantillon de tissus qui sera soumis à des examens plus poussés. L’échantillon sera utilisé pour déceler la présence de dysplasie (anomalie du développement des cellules) dans la muqueuse de l’œsophage.

Votre échantillon de tissu sera classé dans l’une des catégories suivantes :

  • Métaplasie intestinale sans dysplasie : Il y a présence d’œsophage de Barrett, mais aucun signe de changements précancéreux n’est visible dans les cellules de la muqueuse de l’œsophage.
  • Dysplasie de bas grade : Les cellules présentent des signes précurseurs de changements précancéreux qui pourraient mener au cancer de l’œsophage.
  • Dysplasie de haut grade : Les cellules de l’œsophage présentent un degré élevé de changements précancéreux. La dysplasie de haut grade pourrait être le dernier stade avant le cancer de l’œsophage.

Stades de l’œsophage de Barrett

  1. Un œsophage normal et sain
  2. Un œsophage endommagé par une exposition prolongée à de l’acide gastrique
  3. Des tissus affectés par l’œsophage de Barrett
  4. L’œsophage de Barrett avec dysplasie 
  5. L’adénocarcinome de l’œsophage
Illustration des stades des lésions de l’œsophage causées par le RGO, l’œsophage de Barrett et le cancer de l’œsophage.

Les renseignements et les ressources qui figurent sur ce site sont fournis à titre indicatif et ne se substituent pas aux conseils de votre médecin. Discutez toujours avec votre médecin du diagnostic et des renseignements sur le traitement, y compris des risques. N’oubliez pas que tous les traitements et les résultats obtenus à la suite de ces traitements sont propres à chaque patient. Les résultats peuvent varier.


1

American Society for Gastrointestinal Endoscopy, https://www.asge.org/home/for-patients/patient-information/understanding-gerd-barrett-39-s (consulté 7 mars 2019)

2

P. J. De Jonge, M. Van Blankenstein, C. W. Looman, M. K. Casparie, G. A. Meijer et E. J. Kuipers, « Risk of malignant progression in patients with Barrett’s oesophagus: a Dutch nationwide cohort study », Gut, vol. 59 (2010), p. 1030‑1036.

3

S. Spechler et coll., « Barrett’s esophagus », The New England Journal of Medicine, vol. 371 (2014) p. 836‑845.

4

F. Hvid-Jensen, L. Pedersen, A. M. Drewes, H. T. Sorensen et P. Funch-Jensen, « Incidence of adenocarcinoma among patients with Barrett’s esophagus », The New England Journal of Medicine, vol. 365 (2011), p. 1375‑1383.

5

J. A. Evans et coll., « The role of endoscopy in Barrett’s esophagus and other premalignant conditions of the esophagus », Gastrointestinal Endoscopy, vol. 27, nᵒ 6 (2012), p. 1087‑1094.