Hydrocéphalie à pression normale

Hydrocéphalie à pression normale Votre santé

À propos de cette condition

À propos de l'hydrocéphalie à pression normale

L'hydrocéphalie à pression normale traduit un excès de liquide céphalorachidien dans les ventricules du cerveau. Elle touche typiquement les personnes âgées de 60 à 70 ans.

Définition

L'hydrocéphalie désigne la présence d'un trop gros volume de liquide céphalorachidien dans les ventricules du cerveau. L'hydrocéphalie à pression normale est un type d'hydrocéphalie qui touche les personnes âgées, en général celles ayant entre 60 et 70 ans.

Dans des conditions normales, il existe un équilibre délicat entre la production, la circulation et le taux d'absorption du liquide céphalorachidien dans les cavités du cerveau appelées « ventricules ». L'hydrocéphalie se développe lorsque le liquide céphalorachidien ne peut pas s'écouler dans le système ventriculaire, ou lorsque l'absorption dans la circulation sanguine n'est pas la même que la quantité de liquide céphalorachidien produite.


Symptômes

L'hydrocéphalie à pression normale se caractérise par l'apparition progressive de trois symptômes, typiquement dans cet ordre :

  • démarche anormale (difficulté à marcher) se manifestant par de petits pas traînés, une tendance à tomber, une lourdeur dans les pieds, ou une difficulté à monter les escaliers;
  • incontinence urinaire (contrôle de la vessie altéré) sous la forme d'un besoin fréquent ou urgent d'uriner, ou l'incapacité de retenir l'urine;
  • démence légère (troubles cognitifs) se manifestant par une perte d'intérêt pour les activités habituelles ou un changement d'humeur.

Causes

Comme d'autres types d'hydrocéphalie, la caractéristique déterminante de l'hydrocéphalie à pression normale est l'élargissement des ventricules dans le cerveau. Les ventricules élargis semblent déformer les voies nerveuses entre le cerveau et la moelle épinière, provoquant ainsi les symptômes. Dans certains cas, le flux sanguin vers le cerveau diminue également.

Pour la plupart des personnes souffrant d'une hydrocéphalie à pression normale, la cause de l'hydrocéphalie ne peut être déterminée. Dans les autres cas, la personne a des antécédents d'hémorragie cérébrale (par exemple, une rupture d'anévrisme ou un traumatisme cérébral) ou de méningite. Cependant, la raison de ces affections et la façon dont elles provoquent une hydrocéphalie à pression normale ne sont pas évidentes.


Diagnostic

L'hydrocéphalie à pression normale peut être difficile à diagnostiquer, car tous les symptômes ne surviennent pas obligatoirement simultanément. En outre, ces symptômes sont souvent associés à d'autres affections qui sont courantes chez une population vieillissante (comme la maladie de Parkinson, l'arthrose et la maladie d'Alzheimer).

Un ou plusieurs des tests diagnostiques suivants sont typiquement utilisés pour déceler l'hydrocéphalie à pression normale :

  • un examen par imagerie cérébrale permet d'identifier les ventricules élargis;
    • une tomodensitométrie utilise des rayons X pour produire des images transversales permettant au médecin d'examiner de nombreuses parties du cerveau;
    • une imagerie par résonance magnétique (IRM) fournit de l'information détaillée importante sur le système ventriculaire et permet d'éliminer d'autres troubles comme un hématome sous-dural, une tumeur, une infection ou une anomalie structurelle;
  • un test neuropsychologique est le moyen le plus précis de déterminer et de documenter les habiletés et les problèmes cognitifs;
  • un drainage du liquide céphalorachidien lombaire est utilisé pour prédire la probabilité d'une réponse positive de la personne à une intervention de dérivation;
    • une ponction lombaire ou une rachicentèse est un test de diagnostic effractif qui élimine le liquide céphalorachidien de la colonne vertébrale;
    • un drainage lombaire prolongé est une option si une personne ne répond pas à une simple ponction lombaire;
  • une résistance à l'écoulement du liquide céphalorachidien est un test plus global qui détermine la capacité de l'organisme à absorber un trop gros volume de liquide céphalorachidien.

L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.