Image décorative

Turbinoplastie électrochirugicale

pour la réduction des cornets inférieurs

Traitement des cornets inférieurs hypertrophiés

L’hypertrophie chronique des cornets inférieurs explique souvent la congestion nasale, laquelle peut affecter considérablement la qualité de vie.1-3 La réduction des cornets peut s’avérer nécessaire, notamment par turbinoplastie électrochirugicale.

Tout développer

Hypertrophie des cornets inférieurs et turbinoplastie

Turbinoplastie : le défi

Anatomie des cornets inférieurs

Anatomie et circulation sanguine des cornets inférieurs

La congestion nasale découle souvent de l’hypertrophie des cornets inférieurs et peut provoquer la rhinosinusite et l’apnée obstructive.

La congestion nasale découle souvent de l’hypertrophie des cornets inférieurs et peut provoquer la rhinosinusite et l’apnée obstructive.

Si l’hypertrophie des cornets inférieurs est due à une allergie ou à un irritant, le traitement médical peut être efficace. Cela dit, plusieurs patients peuvent avoir besoin d’une réduction des cornets, notamment par turbinoplastie électrochirugicale.

Inferior Turbinate Blade Technique

Lame à cornets inférieurs formant une poche sous-muqueuse, et non sous-périostée

Techniques de réduction des cornets inférieurs

Le plus difficile dans une turbinoplastie, c’est d’accomplir une réduction suffisante des cornets sans endommager l’épithélium cilié, une partie essentielle du filtre nasal respiratoire.

Turbinoplastie électrochirugicale : de meilleurs résultats à long terme4-6

Vidéo d’une intervention de turbinoplastie électrochirugicale avec la lame à cornets inférieurs de Medtronic.

En un seul traitement, une turbinoplastie électrochirugicale réalisée avec la lame à cornets inférieurs et le microdébrideur StraightshotMC M5 produit des résultats considérables à long terme.4-6  

  • Selon deux études s’étalant sur trois ans,les patients ayant subi une turbinoplastie électrochirugicale réalisée avec la lame à cornets inférieurs ont vu la gravité de leurs symptômes chuter d’environ 82 %.4-5
  • Une autre étude de trois mois réalisée sur des enfants démontrait aussi une baisse d’environ 84 % de la gravité des symptômes.6

L’extrémité relevée et brevetée de la lame à cornets inférieurs simplifie la pénétration des cornets et la formation d’une poche sous-muqueuse à des fins de réduction sommaire. Cela contribue à protéger la muqueuse nasale et prévient les dommages potentiellement causés par les dispositifs à radiofréquence. Les effets secondaires du microdébrideur s’apparentent à ceux des techniques thermiques de réduction des cornets inférieurs comme la radiofréquence.4-6

Better Long-Term Results with Inferior Turbinate Blade

Depuis quelques années, les techniques thermiques comme le laser et la radiofréquence gagnent en popularité dans la réduction des cornets inférieurs. Cela dit, les recherches indiquent qu’un seul traitement ne suffit pas à soulager la congestion nasale à long terme,4-6 sans compter que ces techniques peuvent endommager la muqueuse nasale.

Une muqueuse fonctionnelle dotée d’un épithélium cilié fait partie intégrante d’une bonne santé nasale. Des études démontrent les résultats potentiels de la réduction thermique des cornets inférieurs sur la muqueuse nasale. Celle de Berger et coll.7 a démontré les effets suivants :

  • une fibrose importante, une dégradation glanduleuse et sinusoïdale ainsi qu’une perte épithéliale partielle des cils.

Salzano et coll.8 signalaient quant à eux :

  • des dommages et de la nécrose à la sous-muqueuse.
  • une chaleur trop intense peut endommager les cornets inférieurs et en provoquer l’inflammation chronique.

Autres produits liés à la turbinoplastie

Tampons nasaux biorésorbables

Afin d’absorber le drainage, de limiter les petites hémorragies et d’empêcher le déplacement latéral du cornet moyen après une chirurgie endoscopique fonctionnelle des sinus, Medtronic offre d’innovants tampons nasaux biorésorbables. Ils éliminent la nécessité de retirer les tampons, l’opération pouvant causer une douleur aiguë chez le patient. Nos tampons nasaux biorésorbables utilisent l’acide hyaluronique afin de préserver l’hydratation de la zone à opérer, mais aussi pour y réduire l’adhésion et écourter le temps de guérison après la chirurgie des sinus.9


Références

1

NATHAN, R.A. « The burden of allergic rhinitis ». Présenté au symposium au milieu de la Eastern Allergy Conference, à Naples en Floride. Mai 2006.

2

BECKER, D. « Sinusitis ». Journal of Long-Term Effects of Medical Implants. 2003; 13(3) : 175-194.

3

BACHERT, C., VAN BRUAENE, N., TOSKALA, E. et coll. « Important research questions in allergy and related diseases: chronic rhinosinusitis and nasal polyposis--a GALEN study ». Allergy. 2009; 64 : 520-533.

4

LIU, C.M., TAN, C.D., LEE, F.P., LIN, K.N., HUANG, H.M. « Microdebrider-assisted versus radiofrequency-assisted inferior turbinoplasty ». Laryngoscope. 2009; 119 : 414-418.

5

CHEN, Y.L., TAN, C.T., HUANG, H.M. « Long-term efficacy of microdebrider-assisted inferior turbinoplasty with lateralization for hypertrophic inferior turbinates in patients with perennial allergic rhinitis ».  Laryngoscope. 2008; 118 : 1270-1274.

6

CHEN, Y.L., LIU, C.M., HUANG, H.M. « Comparison of microdebrider-assisted inferior turbinoplasty and submucosal resection for children with hypertrophic inferior turbinates ». International Journal of Pediatric Otorhinolaryngology. 2007; 71 : 921-927. 

7

BERGER, G., OPHIR, D., PITARO, K. et LANDSBERG, R. « Histopathological changes after Coblation® inferior turbinate reduction ». Archives of Otolaryngology – Head and Neck Surgery. 2008; 134(8) : 819-823.

8

SALZANO, F.A., MORA, R., DELLEPIANE, M., ZANNIS, I., SALZANO, G., MORAN. E., SALAMI, A. « Radiofrequency, high-frequency, and electrocautery treatments vs partial inferior turbinotomy ». Archives of Otolaryngology – Head and Neck Surgery. 2009; 135(8) : 752-758.

9

BERLUCCHI, M., CASTELNUOVO, P., VINCENZI, A., MORRA, B., PASQUINI, E. « Endoscopic outcomes of resorbable nasal packing after functional endoscopic sinus surgery: a multicenter prospective randomized controlled study ». European Archives of Oto-Rhino-Laryngology 2009; 266(6) : 839-845.