La douleur neuropathique chronique Votre santé

En pratique

LES DIFFERENTES PHASES DE TRAITEMENT

La neurostimulation médullaire peut être proposée pour la prise en charge de la douleur chronique.

L'implantation d'un neurostimulateur se fait en trois phases : 

  • Implantation de l'électrode
  • Période de test
  • Implantation du neurostimulateur
Tout développer

Implantation de l'électrode

Intrathecal Drug Delivery

La première phase correspond à l’implantation de l’électrode, par voie percutanée sous anesthésie locale, ou par voie chirurgicale sous anesthésie générale. L’indication et la technique les plus adaptées à votre cas auront été discutées au préalable, en réunion multidisciplinaire. Cette électrode sera reliée, dans un premier temps à un dispositif temporaire.

Période de test

Implantation d'un neurostimulateur

Bénéfices et risques

Comme pour toute intervention médicale, il y a des bénéfices et des risques associés à l'implantation d'un neurostimulateur.

Le résultat de ce traitement est propre à chaque patient. Vous en discuterez au cours de votre consultation avec un professionnel de santé.

Veuillez consulter un professionnel de santé pour connaître la liste complète des bénéfices, des indications, des précautions, des risques, des résultats cliniques et d’autres renseignements médicaux importants propres à l'implantation d'un  neurostimulateur.

La neurostimulation ne supprime pas toujours totalement la douleur. Cependant, elle peut la réduire, vous permettant ainsi la reprise de vos activités habituelles, y compris professionnelles, et ainsi une amélioration de votre qualité de vie. En outre, votre médecin pourra modifier votre traitement médicamenteux pour réduire les doses en tenant compte de votre soulagement par la neurostimulation.

Les risques de la technique sont essentiellement en rapport avec ceux liés à l’acte chirurgical. Il existe des risques associés au matériel. Une évaluation régulière du système par votre médecin est importante et peut également permettre de détecter un éventuel dysfonctionnement technique pouvant nécessiter une réintervention.

Ce traitement n’entraîne pas de dépendance et ne provoque pas d’effets secondaires de type : somnolence, désorientation, nausées. Ce système peut être utilisé conjointement à d’autres thérapies (telle que la kinésithérapie) pour vous soulager au mieux.


Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.