La coronaropathie

La coronaropathie Votre santé

À propos de cette condition

À propos de la coronaropathie

L’obstruction d’une artère coronaire peut entraîner une crise cardiaque. Chez les hommes comme chez les femmes, la coronaropathie est l'une des principales causes de décès au Canada.

Définition

La coronaropathie est une maladie cardiaque qui fait que le flux sanguin vers le myocarde est insuffisant. Cette pathologie est potentiellement délétère. La coronaropathie est également appelée maladie coronarienne.


Cause

La coronaropathie est causée par l’accumulation de dépôts graisseux et cireux sur la paroi des artères. Ces dépôts sont constitués de cholestérol, de calcium et d’autres substances véhiculées par le sang. Cette accumulation est appelée « plaque d’athérome » ou simplement « plaque ». La formation de plaques peut bloquer les artères coronaires et les rendre rigides et irrégulières. C'est ce que l'on appelle le « durcissement des artères ».

Il peut exister un ou plusieurs blocages, qui peuvent varier en matière de gravité et d’emplacement. Ces dépôts rétrécissent progressivement les artères coronaires, le cœur reçoit ainsi moins de sang et d'oxygène. Cette diminution du débit sanguin peut entraîner une douleur dans la poitrine (angine de poitrine), des difficultés à respirer ou d'autres symptômes. Un blocage complet peut provoquer une crise cardiaque.


Symptômes

Puisque la coronaropathie (obstruction des artères) peut se développer sur de nombreuses années, les symptômes ne sont souvent ressentis que lorsque la situation est grave et met la vie en danger. Il se peut que vous remarquiez d'abord les symptômes lorsque votre cœur est particulièrement sollicité, notamment pendant un exercice physique. Toutefois, les symptômes peuvent aussi survenir au repos.

Les symptômes d'insuffisance coronarienne varient d'une personne à l'autre, mais les plus courants sont :

  • Gêne ou douleur dans la poitrine (angine)
  • Difficultés à respirer
  • Fatigue extrême à l'effort
  • Gonflement des pieds
  • Douleur dans l'épaule ou dans le bras
  • Les femmes peuvent éprouver une douleur thoracique atypique. Elle peut être fugace ou vive et ressentie dans l'abdomen, dans le dos ou dans le bras.

Les femmes, plus que les hommes, éprouvent d'autres signes annonçant une crise cardiaque, notamment des nausées et des douleurs dorsales ou maxillaires. Il arrive qu'une crise cardiaque survienne sans signes ou symptômes apparents.

Si vous pensez que vous avez des symptômes de coronaropathie, parlez-en à votre médecin. Si vous pensez que vous risquez d'avoir une crise cardiaque, consultez immédiatement un médecin.


Facteurs de risque

Un certain durcissement des artères se produit avec l'âge. Cependant, certains facteurs de risque peuvent accélérer le processus :

  • L'âge (plus de 45 ans pour les hommes et plus de 55 ans pour les femmes)
  • Des antécédents familiaux d'insuffisance cardiaque
  • Le tabagisme
  • L'hypertension
  • Un taux élevé de « mauvais » cholestérol LDL et un faible taux de « bon » cholestérol HDL
  • Certaines maladies, comme le diabète
  • Le surpoids ou l'obésité
  • Le manque d'exercice
  • Certaines radiothérapies du thorax
  • Le stress

Les hommes ont un risque plus élevé que les femmes de développer une insuffisance coronarienne. Chez la femme, les risques augmentent après la ménopause.  


Diagnostic

Si votre médecin soupçonne une insuffisance coronarienne, il vous aiguillera vers un cardiologue qui est un spécialiste du cœur, des artères et des veines.

Pour faire un diagnostic, votre médecin vous posera des questions sur vos symptômes, vos antécédents médicaux et vos facteurs de risque. Sur la base de ces renseignements, votre médecin pourra vous faire passer des examens pour évaluer l'état de vos artères. Les examens les plus courants sont :

  • Électrocardiogramme (ECG/ECG)
  • Échocardiogramme
  • Épreuve d’effort
  • Scintigramme cardiaque/scintigraphie d'effort
  • Tomogramme à faisceau d’électrons (EBCT)
  • Angiogramme par résonance magnétique (ARM)
  • Angiogramme
  • Échogramme intravasculaire
  • Rayons X
  • Analyses sanguines
  • Angiogramme par tomodensitométrie

L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement.