Degenerative Disc Disease

Discopathie dégénérative votre santé

À propos de cette pathologie

À propos de la discopathie dégénérative

Les pathologies dégénératives des disques vertébraux sont liées aux sollicitations importantes et répétitives auxquelles est soumise la colonne vertébrale : port de charges, marche, mouvements répétitifs du tronc... Elles sont d'apparition lente et progressive. Avec les contraintes imposées à la colonne vertébrale et l'âge, le disque peut vieillir, dégénérer... C'est la discopathie dégénérative.

Définition

Soumis à des millions de mouvements et ports de charge, jour après jour, le disque intervertébral subit une déshydratation progressive. Il s'affine, devient moins souple. On parle alors de dégénérescence discale.

Avec le temps, la dégénérescence évolue avec l'apparition de déchirures dans l'anneau fibreux situé autour du disque. Le centre du disque peut alors migrer dans l'épaisseur de cet anneau fibreux et entraîner des douleurs lombaires aiguës ou chroniques.

S'il se déplace encore plus au travers de l'anneau, le noyau gélatineux peut faire saillie à l'arrière du disque en formant alors une protusion discale, c'est-à-dire un déplacement du disque vers l'arrière, qui peut être considérée comme une "pré-hernie" discale.


Les causes

Les pathologies dégénératives

Les pathologies dégénératives sont liées aux sollicitations importantes et répétitives auxquelles est soumise notre colonne vertébrale : port de charges, marche, mouvements répétitifs du tronc... Elles sont d'apparition lente et progressive.

Parmi les pathologies dites dégénératives, on distingue :

  • les discopathies,
  • la hernie discale,
  • le canal lombaire étroit,
  • le tassement vertébral d'origine ostéoporotique,
  • le spondylolisthésis.

La discopathie dégénérative

En perdant de l'eau à cause du vieillissement ou d'une maladie, les disques perdent en hauteur, ce qui rapproche les vertèbres. Le passage des nerfs dans la colonne vertébrale devient alors plus étroit. Lorsque cela se produit, les disques n'absorbent plus les chocs aussi bien, notamment losque l'on marche, court ou saute.

L'usure naturelle, une mauvaise posture et des mouvements incorrects peuvent aussi affaiblir le disque, provoquant sa dégénérescence.


Symptômes

Le principal symptôme est, à ce stade, le mal de dos dont la localisation varie selon le niveau de l'atteinte : cervicalgie (douleur au niveau du cou), dorsalgie (douleur au niveau du dos) ou lombalgie (douleur au bas du dos, dans la région dite lombaire).

En cas de cervicalgie, la douleur peut irridier jusqu'à l'arrière des omoplates ou dans les bras et être accompagnée d'une perte de sensibilité et de fourmillements et même, parfois, de difficultés de dextérité manuelle.

Une dorsalgie ou une lombalgie peut également être à l'origine de problèmes fonctionnels, comme des fourmillements ou une perte de sensibilité dans les jambes ou dans les fesses ou encore des difficultés à marcher.


Diagnostic

Le diagnostic de la discopathie dégénérative commence par un examen physique du corps, en faisant tout particulièrement attention au cou, au dos et aux extrémités.

Le médecin examine le dos pour en apprécier la flexibilité, la mobilité et pour rechercher la présence de certains signes laissant à penser que les racines nerveuses sont affectées par une évolution dégénérative de la colonne vertébrale. Il pourra compléter cet examen par une radiographie ou une IRM.