Discopathie dégénérative Votre santé

Traitements chirurgicaux

Les traitements chirurgicaux

Arthrodèse rachidienne

L’arthrodèse rachidienne est opération chirurgicale qui a pour objectif de souder les vertèbres les unes aux autres. Une  arthrodèse rachidienne peut être recommandée pour les patients atteints d'une pathologie entraînant une perte de stabilité  entre les vertèbres dans la région lombaire. La perte de stabilité peut être caractérisée par une mobilité anormale entre deux vertèbres. Cette pathologie peut être une discopathie dégénérative, un spondylolisthésis ou sténose rachidienne pour laquelle d'autres traitements (repos, physiothérapie ou prise de médicaments) se sont révélés inefficaces. Les symptômes de la mobilité anormale entre deux vertèbres peuvent être la douleur, la perte de sensibilité et/ou la faiblesse musculaire dans le bas du dos, dans les hanches et dans les jambes.

Le chirurgien spécialiste du dos prendra en compte un certain nombre de facteurs avant de recommander une arthrodèse rachidienne. Il considèrera les besoins médicaux, l'âge, l'état de santé général, le mode de vie et le niveau d'activité du patient.

Cette opération comporte plusieurs étapes durant la même intervention.

Le patient est installé en position couché sur le dos, sur le ventre ou sur le côté selon la voie d’abord. 

Une fois installé dans la salle d’opération, l’anesthésiste va endormir le patient. L’arthrodèse se fait sous anesthésie générale. Le patient ne ressent donc aucune douleur pendant l’intervention. 

Le chirurgien spécialiste du dos va repérer la zone à opérer et faire une incision.

Dans un premier temps, le chirurgien va retirer le disque abîmé et venir le remplacer par un dispositif appelé cage intersomatique. La cage est placée entre deux corps vertébraux pour reconstituer la hauteur du disque. L’objectif de l’arthrodèse étant de fusionner les vertèbres entre elles, le chirurgien peut venir mettre de la greffe osseuse dans la cage intersomatique et autour. L’objectif des greffes osseuses est de stimuler la création osseuse en consolidant la fusion entre vertèbres et en ne faisant pas porter toutes les contraintes par le seul matériel (vis, tiges, cages...).

Les greffes osseuses peuvent être issues d’os provenant du patient (on parle de greffes autologues) ou de greffes issues d’os de synthèse (substituts osseux) ou d’os de donneurs d’organes (allogreffe).

Puis, le chirurgien va fixer les vertèbres entre elles avec des vis, des tiges ou une plaque pour redonner de la stabilité. : 

Les vis sont fixées dans les corps vertébraux soit directement lorsque l’intervention est réalisée par voie antérieure, soit à travers la structure osseuse (pédicule) qui unit les articulaires postérieures au corps vertébral quand l’intervention est réalisée par voie postérieure. Ces vis sont placées dans chacune des vertèbres que l’on veut souder.

Arthroplastie 

Dans certaines atteintes dégénératives douloureuses du disque, il est possible de remplacer celui-ci  .

L'arthroplastie discale consiste à remplacer le disque intervertébral dégénéré par une prothèse articulaire. Celle-ci rétablit la hauteur intervertébrale et une partie de la mobilité de la vertèbre.

Selon l’indication, le chirurgien spécialiste du dos vous proposera l’opération la plus adaptée (arthrodèse ou arthroplastie) à votre la pathologie.

L'implantation de la prothèse de disque est réalisée par voie antérieure, c'est-à-dire en intervenant sur la partie avant de la vertèbre, située derrière la cavité abdominale. Dans ce cas, le chirurgien spécialiste du dos incisera donc la peau sous le nombril.

Le disque malade est enlevé et la prothèse est implantée entre deux corps vertébraux.

Les implants interépineux

Les implants interépineux se placent à l'arrière de la vertèbre, entre deux apophyses épineuses (pointe osseuse soudée derrière une vertèbre) avec l'objectif de diminuer les contraintes (pressions) passant par le disque durant les mouvements. Ils sont envisagés quand le disque peut être préservé et que la perte de la hauteur discale est inférieure à 50%.


Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.