Canal lombaire étroit Votre santé

Traitements chirurgicaux

Les traitements chirurgicaux

Lorsque le canal lombaire étroit comprime les racines (queue de cheval) qu'il contient, des symptômes très handicapants peuvent apparaitre et une intervention chirurgicale est proposée.

Parmi ceux-ci, la claudication, c'est-à-dire, une douleur dans les jambes qui apparaît après une certaine distance de marche. Le patient est alors obligé de s'asseoir et d'attendre le départ de la douleur pour redémarrer... et ainsi de suite.

Avec le temps, le diamètre du canal lombaire étroit peut encore se réduire et le périmètre de marche à nouveau diminuer.

La chirurgie du canal lombaire étroit permet d'éviter une aggravation des symptômes et, parfois, d'obtenir un certain degré de récupération.

La chirurgie du canal lombaire étroit consiste à augmenter le diamètre du canal pour laisser plus de place aux nerfs et ainsi les décomprimer

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale par voie postérieure par une incision dans le bas du dos.

Il existe plusieurs types de chirurgies de décompression. Les termes médicaux employés pour nommer ces gestes sont différents en fonction du geste effectué.

Le laminectomie est une intervention chirurgicale de décompression vertébrale pratiquée dans la partie inférieure de la colonne vertébrale. Elle consiste à retirer une partie de l'os de la vertèbre, la lame, pour soulager la pression exercée sur la moelle épinière ou sur un, voire plusieurs, nerfs rachidiens.

On parle de recalibrage quand il s'agit d'un geste limité à un niveau (1 disque).

Ces gestes comportent une foraminotomie qui consiste à élargir le foramen (canal osseux dans lequel les nerfs de la moelle épinière passent) pour créer une ouverture plus grande et soulager le nerf pincé.

Selon l'état de santé, elle peut se faire selon une technique chirurgicale ouverte ou mini-invasive.

Ces gestes peuvent être associés s'il existe plusieurs niveaux à traiter.