Personnes qui peignent

Vivre avec un neurostimulateur ou une pompe à médicament

Douleur chronique

Une fois la pompe à médicament ou le neurostimulateur implanté et le site de l’implantation cicatrisé, votre médecin et vous pouvez bâtir ensemble votre programme de prise en charge de la douleur. Ce programme peut comprendre d’autres types de traitements en plus du dispositif que vous portez, par exemple la physiothérapie et l’exercice physique, dont l’objectif est de vous aider à retrouver un niveau de fonctionnement normal pour vos activités quotidiennes.

Après l’intervention

Au cours des premières semaines suivant l’intervention, votre médecin pourrait vous donner des directives spéciales.

En savoir plus : Neurostimulateurs

En savoir plus : Pompes à médicament

 

Vivre au quotidien

Après la période de guérison initiale, la thérapie par neurostimulation pour le soulagement de la douleur fera partie intégrante de votre vie quotidienne. Demandez à votre médecin quelles sont les activités qui pourraient être exercées plus facilement grâce à la stimulation de la moelle épinière. De nombreuses personnes ont observé une atténuation de leurs symptômes douloureux et une amélioration de leur qualité de vie après avoir obtenu un neurostimulateur.

VIVRE AVEC UN NEUROSTIMULATEUR

Après la période de guérison initiale (de six à huit semaines), le traitement par neurostimulation pour le soulagement de la douleur fera partie intégrante de votre vie quotidienne.

Le neurostimulateur :

  • ne fait aucun bruit;
  • ne paraît habituellement pas sous vos vêtements;
  • peut donner l’impression d’avoir une petite bosse sous la peau;
  • peut être ajusté à l’aide d’un programmateur mobile (semblable à un téléphone cellulaire ou à un téléavertisseur).

Des rendez-vous de suivi sont habituellement prévus tous les six mois, bien qu’au départ le système de neurostimulation puisse nécessiter des ajustements plus fréquents. Il se peut que votre médecin veuille vous voir plus ou moins fréquemment, en fonction de votre plan de prise en charge de la douleur. Entre les rendez-vous, vous devriez téléphoner à votre médecin si :

  • vous ressentez des douleurs supplémentaires ou inhabituelles;
  • vous constatez des changements inhabituels dans la qualité de la stimulation ou vous ne sentez rien lorsque le système de neurostimulation est allumé;
  • vous augmentez la stimulation plus souvent que d’habitude;
  • les stimulations varient de façon inattendue.

 

Vivre avec une pompe à médicament

Après la période de guérison initiale (de six à huit semaines), la pompe à médicament fera partie intégrante de votre vie quotidienne. 

La pompe est placée près de la surface de la peau pour pouvoir y accéder facilement lors du remplissage. On pourrait remarquer la présence de votre pompe lorsque votre peau n’est pas couverte par des vêtements, ou si vous portez des vêtements ajustés. Il est possible que la pompe ne se voie pas du tout selon votre taille et votre silhouette, le site d’implantation et la taille de la pompe.

Votre médecin remplit la pompe de médicaments antidouleur avec une aiguille. Vous devez discuter avec votre médecin afin de trouver la dose de médicament qui vous convient le mieux. La posologie peut être adaptée à vos besoins à différents moments du jour, de la nuit ou de la semaine.

VISITES CHEZ LE MÉDECIN

Vous devrez retourner chez votre médecin périodiquement afin de vous faire examiner et de faire remplir votre pompe. Votre pompe doit être remplie de médicaments toutes les six semaines ou aux six mois, selon la dose qui vous a été prescrite et la taille de votre pompe. La fréquence du remplissage dépend de la concentration du médicament et de la quantité de médicaments antidouleur que vous recevez chaque jour.

PRUDENCE LORS DES ACTIVITÉS

Certains mouvements peuvent exercer une pression sur le cathéter ou sur les points de suture qui maintiennent votre pompe en place, ou les étirer. Il est possible que votre médecin vous donne une liste d’activités à éviter.

Même si le cathéter est fait de matériaux flexibles et durables, il s’use. Des rebonds et des mouvements de pliage, de torsion ou d’étirement peuvent déplacer ou étirer le cathéter. Ces dommages peuvent nécessiter une intervention chirurgicale afin de réparer ou remplacer le cathéter.

 

Subir un examen par IRM

Si vous avez besoin de passer un examen par IRM, voici ce que votre médecin et vous devez savoir.

En savoir plus : Neurostimulateurs

En savoir plus : Pompes à médicament

 

Recharger votre neurostimulateur

Les neurostimulateurs rechargeables contiennent une batterie qui doit être rechargée régulièrement pour que le traitement continue.

 


L’information sur ce site ne doit pas être utilisée en tant que substitut pour les conseils de votre médecin. Assurez-vous de discuter avec votre médecin à propos des informations sur votre diagnostic et votre traitement