CE QUI SE PASSE LORS DE L'INTERVENTION CHIRURGICALE

L'implantation de la thérapie de stimulation cérébrale profonde s'effectue en deux étapes, par un neurochirugien. Le chirurgien commence par mettre en place les fines électrodes qui vont transporter les signaux électriques vers des zones spécifiques de votre cerveau. Ensuite, le chirurgien met en place sous la peau le neurostimulateur -  qui  ressemble à un pacemaker.

Fonctonnement DE LA PROCÉDURE de stimulation cérébrale profonde

VOTRE ÉQUIPE médicale

Vous serez accompagné par une équipe multidisciplinaire (neurochirurgien, neurologue, kinésithérapeute, infirmière...) avant, pendant et après l'intervention. 

 La durée de l'intervention et la procédure suivie peuvent varier d'un hôpital et d'un médecin à l'autre.

Fonctionnement de la stimulation cérébrale profonde

De fines électrodes transportent des signaux électriques du neurostimulateur au cerveau.

Le neurostimulateur crée des impulsions électriques qui permettent de contrôler les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson (tremblements, ralentissement des mouvements, raideur).

Votre médecin utilisera un dispositif de programmation pour ajuster les réglages de l'appareil.

En accord avec votre médecin, vous pourrez disposer d'une télécommande vous permettant de choisir l'une des options de stimulation programmées par votre médecin et de vérifier l'état de la batterie du neurostimulateur.

ÉVALUATION AVANT L'INTERVENTION

Cette étape a pour but de vous préparer à l'intervention. Accompagné de l'équipe médicale, vous passerez une IRM qui permettra d'obtenir une cartographie de votre cerveau. L'imagerie obtenue permettra au neurochirurgien de préparer et placer les électrodes à l'endroit ciblé.

IMPLANTATION DES ÉLECTRODES ET DU NEUROSTIMULATEUR

Le neurochirurgien implante le système de stimulation cérébrale profonde (SCP) en deux étapes. Il commencera par placer les électrodes en s'aidant des imageries précedemment acquises de votre cerveau. Vous serez conscient pendant cette partie de l'opération ; vous permettrez ainsi au chirurgien de s'assurer que le positionnement des électrodes est optimal pour le contrôle des symptômes moteurs. Cette étape est effectuée sous anésthésie locale, ce qui n'entraîne généralement aucune douleur. 

Le chirurgien pourra vous demander de déplacer vos bras ou vos jambes, de taper du doigt, de bouger vos mains ou de faire semblant de boire dans une tasse, avant de stimuler une zone de votre cerveau pour tester les résultats.

Le neurostimulateur peut ensuite être mis en place le même jour ou un autre jour. Vous serez alors sous anesthésie générale.

Après avoir vérifié que les électrodes sont bien positionnées, votre chirurgien placera le neurostimulateur sous votre peau, au niveau du bas de la clavicule. Il reliera ensuite les électrodes au neurostimulateur à l'aide d'extensions allant de votre poitrine à votre cou et votre tête.

RÉCUPÉRATION

Vous pourrez normalement rentrer chez vous quelques jours après l'intervention. La convalescence à la maison pourra continuer pendant plusieurs semaines. Il n'est pas anormal de ressentir de la gêne ou de la douleur à l'endroit où la peau a été percée. Des antalgiques pourront vous soulager. Vous discuterez avec votre neurologue ou infirmière spécialisée de la reprise des activités du quotidien ainsi que des activités physiques.

PROGRAMMATION

L'appareil sera mis sous tension lors de la première séance de programmation. Vos médicaments pourront également être ajustés. La programmation démarre une fois que vous avez récupéré de l'intervention. Grâce à un dispositif de programmation qui reçoit et envoie des signaux de et vers votre neurostimulateur, le neurologue choisira les paramètres de stimulation permettant de contrôler vos symptômes. Si le traitement fonctionne, vous vous sentirez bien mieux.