Constipation

Constipation Votre santé

Obtenir la thérapie

Implantation d’un système pour le traitement de l'incontinence urinaire ou fécale

Si vos problèmes d'incontinence urinaire et/ou fécale vous empêchent de profiter pleinement de la vie, la neuromodulation des racines sacrées peut vous offrir une solution. L'intervention est mini-invasive et peut éventuellement s'effectuer sous anesthésie locale. Elle peut être réalisée en traitement ou hospitalisation de jour. La plupart des gens reprennent leurs activités normales au bout de quelques jours.

Êtes-vous candidat ?

Chez certaines personnes souffrant d’incontinence urinaire ou fécale, les traitements standards sont inefficaces. D’autres tolèrent mal les effets secondaires de la médication ou hésitent à opter pour des traitements non réversibles. Si c’est votre cas, cela vous la peine de tester la thérapie de neuromodulation sacrée comme solution possible à vos problèmes mictionnels ou fécaux.
La suite

Préparation et déroulement ?

Un traitement d’essai (test de stimulation) permettra d’évaluer le soulagement apporté par la thérapie de neuromodulation sacrée. Si les résultats sont satisfaisants, vous pourrez discuter avec votre médecin des bénéfices potentiels d’un traitement définitif.
La suite

Tout développer

Êtes-vous candidat ? - Neuromodulation sacrée

Votre médecin traitant vous aidera à déterminer si la neuromodulation sacrée est indiquée dans votre cas. Ce traitement est conçu pour atténuer les troubles mictionnels ou fécaux chez les personnes qui souffrent de rétention urinaire, d’hyperactivité vésicale, d'incontinence fécale ou de constipation.

Traitement d’essai (test de stimulation)

Deux types d’électrodes peuvent être utilisés pour le traitement d’essai (test de stimulation) :

  • une électrode temporaire : procédure ambulatoire simple ;
  • une électrode permanente : implantation au bloc opératoire ou en hospitalisation de jour.

L’électrode est introduite dans le bas du dos.

  • La fine électrode temporaire est introduite sous anesthésie locale.
  • L’électrode définitive est généralement introduite sous anesthésie générale (voir : Préparation et déroulement).

L’électrode est reliée par un câble à un neurostimulateur externe (boîtier) porté à la taille ou à la ceinture. Ce neurostimulateur externe envoie de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode. Ce dispositif permet de voir si les impulsions électriques sont effectivement capables de rétablir les fonctions de la vessie et des intestins.

Pendant toute la période d’essai, vous devrez remplir un calendrier mictionnel ou un calendrier des selles. Une réduction importante ou une disparition de vos symptômes au cours de cette période signifiera que la thérapie de neuromodulation sacrée peut aussi vous être bénéfique à long terme.

Évaluation

Après une stimulation d’essai avec une électrode temporaire, celle-ci sera retirée en ambulatoire. Si le test est positif, rendez-vous est pris pour une implantation définitive.

En cas de stimulation à l’essai avec une électrode définitive, un deuxième rendez-vous est systématiquement fixé pour une intervention au bloc opératoire ou en hospitalisation de jour :

  • Si le test est négatif, l’électrode définitive est retirée.
  • Si le test est positif, un neurostimulateur est implanté (voir : Préparation et déroulement)

Implantation

Un neurostimulateur implantable est introduit à demeure sous la peau dans la partie supérieure de la fesse. Vous n’avez plus besoin de porter l’appareil à la taille ou à la ceinture et vous pouvez reprendre vos activités normales.

Procédure

Le médecin vous expliquera au préalable quel traitement à l’essai est indiqué chez vous et si vous pouvez être ultérieurement candidat pour un traitement définitif par le système de neuromodulation sacrée.

Vos symptômes disparaîtront-ils complètement ?

Les résultats de la neuromodulation sacrée varient d'une personne à l'autre. Ne perdez pas de vue que cette option thérapeutique ne traite pas la cause des problèmes d'incontinence urinaire ou fécale : si le traitement est interrompu, les symptômes reviendront. Mais de nombreuses personnes éprouvent un bénéfice important d'emblée et à long terme.

Préparation et déroulement – Implantation d’un système de neuromodulation sacrée

Votre medecin vous expliquera ce qui va se passer avant, pendant et après la stimulation d’essai ou l’implantation du dispositif de neurostimulation et il répondra à toutes vos questions.

Avant les interventions

Les instructions données au patient peuvent différer selon le médecin. Il est très important de suivre scrupuleusement les instructions du médecin.

Stimulation à l’essai (avec une électrode temporaire)

  • Une fine électrode temporaire est introduite dans le bas du dos à travers la lumière d’une aiguille. Cette intervention peut être pratiquée en ambulatoire sous anesthésie locale.
  • Après l’introduction de cette fine électrode temporaire jusqu’à proximité des nerfs sacrés, l’aiguille est retirée.

L’électrode est reliée par un câble à un neurostimulateur externe (boîtier) porté à la taille ou à la ceinture. Ce neurostimulateur externe envoie de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Pendant toute la période d’essai, vous devrez remplir un calendrier mictionnel ou un calendrier des selles. Une réduction importante ou une disparition de vos symptômes au cours de cette période signifiera que la thérapie de neuromodulation sacrée peut aussi vous être bénéfique à long terme.

Évaluation

Après une stimulation d’essai avec une électrode temporaire, celle-ci sera retirée en ambulatoire. Si le test est positif, un rendez-vous est pris pour une implantation complète.

Implantation complète (phase 1 + phase 2)

En cas d’implantation complète, l’électrode définitive et le neurostimulateur sont implantés simultanément.

  • Il se peut que la procédure se déroule uniquement sous anesthésie locale, ce qui signifie que vous restez conscient(e) pendant l’intervention. Le médecin peut aussi décider de pratiquer une anesthésie générale.
  • Le médecin pratique une petite incision à une faible distance du milieu du bas-dos. Une fine électrode est introduite via l’incision jusqu’à proximité des nerfs sacrés.
  • Le médecin pratique une seconde incision dans la partie supérieure de la fesse et aménage un espace sous la peau pour le neurostimulateur.
  • L’électrode est reliée sous la peau au neurostimulateur.
  • Le neurostimulateur envoie des impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Stimulation à l’essai avec une électrode définitive (phase 1)

Une électrode définitive est introduite dans le dos. Cette intervention est pratiquée au bloc opératoire ou hospitalisation de jour.

  • Il se peut que la procédure se déroule uniquement sous anesthésie locale, ce qui signifie que vous restez conscient(e) pendant l’intervention. Le médecin peut aussi décider de pratiquer une anesthésie générale.
  • Le médecin pratique une petite incision à une faible distance du milieu du bas-dos. Une fine électrode est introduite via l’incision jusqu’à proximité des nerfs sacrés.
  • Le médecin pratique une seconde incision dans la partie supérieure de la fesse et aménage un espace sous la peau pour accueillir un câble de connexion temporaire.

Le câble de connexion temporaire est relié par un câble à un neurostimulateur externe (boîtier) porté à la taille ou à la ceinture. Ce neurostimulateur externe envoie de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Pendant toute la période d’essai, vous devrez remplir un calendrier mictionnel ou un calendrier des selles. Une réduction importante ou une disparition de vos symptômes au cours de cette période signifiera que la thérapie de neuromodulation sacrée peut aussi vous être bénéfique à long terme.

Évaluation

Après une stimulation d’essai avec une électrode définitive, un deuxième rendez-vous est systématiquement fixé pour une intervention au bloc opératoire ou en hospitalisation de jour :

  • Si le test est négatif, l’électrode définitive et le câble de connexion temporaire sont retirés.
  • Si le test est positif, un neurostimulateur est implanté.

Implantation du neurostimulateur (phase 2)

  • Il se peut que la procédure se déroule uniquement sous anesthésie locale, ce qui signifie que vous restez conscient(e) pendant l’intervention. Le médecin peut aussi décider de pratiquer une anesthésie générale.
  • Le médecin pratique l’incision dans la partie supérieure de la fesse à l’endroit de la connexion temporaire et retire le câble de connexion temporaire.
  • Le médecin élargit quelque peu l’espace, raccorde l’électrode définitive au neurostimulateur et introduit ce dernier dans l’espace aménagé sous la peau dans la partie supérieure de la fesse.
  • Le neurostimulateur envoie des impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Après l'intervention

Après l'intervention, le médecin ou l’infirmier(ère) spécialisé(e) programme le neurostimulateur. Ils vous expliqueront comment utiliser le programmateur si vous voulez modifier vous-même les paramètres.

Vous devrez peut-être réduire vos activités pendant quelque temps après l’intervention. Le médecin vous dira combien de temps suivant le cas. Vous pourrez ensuite reprendre progressivement vos activités jusqu’à ce que vous retrouviez votre rythme de vie normal.

Dans un premier temps, vous sentirez la présence du neurostimulateur et les impulsions électriques, mais vous cesserez rapidement de les remarquer.

Après l'intervention, vous reverrez votre médecin à une ou deux reprises pour effectuer un bilan.

Préparation et déroulement – Implantation d’un système de neuromodulation sacrée

Votre medecin vous expliquera ce qui va se passer avant, pendant et après la stimulation d’essai ou l’implantation du dispositif de neurostimulation et il répondra à toutes vos questions.

Avant les interventions

Les instructions données au patient peuvent différer selon le médecin. Il est très important de suivre scrupuleusement les instructions du médecin.

Stimulation à l’essai (avec une électrode temporaire)

  • Une fine électrode temporaire est introduite dans le bas du dos à travers la lumière d’une aiguille. Cette intervention peut être pratiquée en ambulatoire sous anesthésie locale.
  • Après l’introduction de cette fine électrode temporaire jusqu’à proximité des nerfs sacrés, l’aiguille est retirée.

L’électrode est reliée par un câble à un neurostimulateur externe (boîtier) porté à la taille ou à la ceinture. Ce neurostimulateur externe envoie de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Pendant toute la période d’essai, vous devrez remplir un calendrier mictionnel ou un calendrier des selles. Une réduction importante ou une disparition de vos symptômes au cours de cette période signifiera que la thérapie de neuromodulation sacrée peut aussi vous être bénéfique à long terme.

Évaluation

Après une stimulation d’essai avec une électrode temporaire, celle-ci sera retirée en ambulatoire. Si le test est positif, un rendez-vous est pris pour une implantation complète.

Implantation complète (phase 1 + phase 2)

En cas d’implantation complète, l’électrode définitive et le neurostimulateur sont implantés simultanément.

  • Il se peut que la procédure se déroule uniquement sous anesthésie locale, ce qui signifie que vous restez conscient(e) pendant l’intervention. Le médecin peut aussi décider de pratiquer une anesthésie générale.
  • Le médecin pratique une petite incision à une faible distance du milieu du bas-dos. Une fine électrode est introduite via l’incision jusqu’à proximité des nerfs sacrés.
  • Le médecin pratique une seconde incision dans la partie supérieure de la fesse et aménage un espace sous la peau pour le neurostimulateur.
  • L’électrode est reliée sous la peau au neurostimulateur.
  • Le neurostimulateur envoie des impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Stimulation à l’essai avec une électrode définitive (phase 1)

Une électrode définitive est introduite dans le dos. Cette intervention est pratiquée au bloc opératoire ou hospitalisation de jour.

  • Il se peut que la procédure se déroule uniquement sous anesthésie locale, ce qui signifie que vous restez conscient(e) pendant l’intervention. Le médecin peut aussi décider de pratiquer une anesthésie générale.
  • Le médecin pratique une petite incision à une faible distance du milieu du bas-dos. Une fine électrode est introduite via l’incision jusqu’à proximité des nerfs sacrés.
  • Le médecin pratique une seconde incision dans la partie supérieure de la fesse et aménage un espace sous la peau pour accueillir un câble de connexion temporaire.

Le câble de connexion temporaire est relié par un câble à un neurostimulateur externe (boîtier) porté à la taille ou à la ceinture. Ce neurostimulateur externe envoie de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Pendant toute la période d’essai, vous devrez remplir un calendrier mictionnel ou un calendrier des selles. Une réduction importante ou une disparition de vos symptômes au cours de cette période signifiera que la thérapie de neuromodulation sacrée peut aussi vous être bénéfique à long terme.

Évaluation

Après une stimulation d’essai avec une électrode définitive, un deuxième rendez-vous est systématiquement fixé pour une intervention au bloc opératoire ou en hospitalisation de jour :

  • Si le test est négatif, l’électrode définitive et le câble de connexion temporaire sont retirés.
  • Si le test est positif, un neurostimulateur est implanté.

Implantation du neurostimulateur (phase 2)

  • Il se peut que la procédure se déroule uniquement sous anesthésie locale, ce qui signifie que vous restez conscient(e) pendant l’intervention. Le médecin peut aussi décider de pratiquer une anesthésie générale.
  • Le médecin pratique l’incision dans la partie supérieure de la fesse à l’endroit de la connexion temporaire et retire le câble de connexion temporaire.
  • Le médecin élargit quelque peu l’espace, raccorde l’électrode définitive au neurostimulateur et introduit ce dernier dans l’espace aménagé sous la peau dans la partie supérieure de la fesse.
  • Le neurostimulateur envoie des impulsions électriques aux nerfs sacrés via l’électrode.

Après l'intervention

Après l'intervention, le médecin ou l’infirmier(ère) spécialisé(e) programme le neurostimulateur. Ils vous expliqueront comment utiliser le programmateur si vous voulez modifier vous-même les paramètres.

Vous devrez peut-être réduire vos activités pendant quelque temps après l’intervention. Le médecin vous dira combien de temps suivant le cas. Vous pourrez ensuite reprendre progressivement vos activités jusqu’à ce que vous retrouviez votre rythme de vie normal.

Dans un premier temps, vous sentirez la présence du neurostimulateur et les impulsions électriques, mais vous cesserez rapidement de les remarquer.

Après l'intervention, vous reverrez votre médecin à une ou deux reprises pour effectuer un bilan.

Suivant : Vivre avec la thérapie

Les informations contenues sur ce site Internet ont pour seul objectif de vous donner un meilleur aperçu des thérapies de Medtronic, ainsi des affections auxquelles ils s’appliquent. Ces informations ne remplacent en aucun cas un avis médical. Pour toute question sur votre santé ou tout avis médical, contactez votre médecin ou un professionnel de santé.