Injections quotidiennes multiples (IQM) Insulinothérapie

QU’EST-CE QUE LA THÉRAPIE PAR INJECTIONS QUOTIDIENNES MULTIPLES (IQM)?

L’insulinothérapie par injections quotidiennes multiples (IQM) consiste généralement à effectuer au moins trois injections par jour, soit une injection d’insuline à action prolongée le soir et une injection à action rapide ou très rapide avant chaque repas.

INSULINE À ACTION PROLONGÉE OU INSULINE À ACTION RAPIDE

L’insuline à action prolongée est conçue pour être libérée lentement et uniformément dans le sang pendant 24 heures après l’injection. Elle agit comme l’insuline chez une personne qui n’est pas atteinte de diabète.

L’insuline à action rapide ou très rapide agit comme l’insuline libérée au moment des repas pour une personne qui n’est pas atteinte de diabète. Cette insuline est injectée avant les repas. La quantité d’insuline prise doit être ajustée en fonction du repas à l’aide du ratio insuline/glucide.

Gros plan sur une femme se faisant une injection d’insuline dans l’abdomen.

OPTIONS AUTRES QUE LES IQM

Pour que le taux de glucose soit maintenu dans la zone cible, et pour atténuer le risque de complications, des doses précises d’insuline doivent être administrées. Différentes technologies permettent de le faire.

TECHNOLOGIE DE
POMPE À INSULINE

Les pompes à insuline peuvent libérer des petites doses d’insuline en continu, comme le pancréas, et éliminer ainsi le besoin d’injecter des doses précises d’insuline à action rapide.

EN APPRENDRE DAVANTAGE SUR LES POMPES À INSULINE

POMPE À INSULINE MUNIE D’UN CAPTEUR DE GLUCOSE

Ce système est composé de trois parties : une pompe à insuline « intelligente », un système de surveillance du glucose en continu (SGC) et un logiciel de gestion de la technologie. Dans certains cas, la libération d’insuline peut être modifiée par une lecture du glucose en continu.

EN APPRENDRE DAVANTAGE SUR CETTE TECHNOLOGIE

Les renseignements qui figurent sur ce site sont fournis à titre indicatif et ne se substituent pas aux conseils de votre médecin. Discutez toujours avec votre médecin du diagnostic et des renseignements sur le traitement.